Les meilleurs services financiers pour votre argent!

Téléchargez cet e-book et optimisez vos finances et économisez de l'argent en utilisant les meilleurs services financiers disponibles en Suisse!

Télécharger l'e-book GRATUIT

Le meilleur portefeuille d’ETF pour la Suisse en 2024

Baptiste Wicht | Mis à jour: |

(Information: certains des liens ci-dessous peuvent être des liens d'affiliation)

Avant d’investir en bourse, vous devez choisir un portefeuille. En Suisse, vous investirez probablement dans des fonds indiciels via des Exchange Traded Funds (ETF). Pour cela, vous devez choisir un bon portefeuille d’ETF pour un investisseur suisse.

Le choix d’un bon portefeuille est une décision importante. Vous devez investir dans un portefeuille dont les frais sont peu élevés, qui est très diversifié et qui offre un bon rendement. Et il faut faire attention à rester simple !

S’il existe de nombreux exemples de portefeuilles d’ETF pour les États-Unis, il y en a peu pour la Suisse. Il n’est donc pas trivial d’en choisir un.

Dans cet article, nous examinons les détails du choix d’un portefeuille d’ETF pour la Suisse. Et à la fin de l’article, je vous donne un exemple de ce que je pense être le meilleur portefeuille d’ETF pour la Suisse.

Choisir un portefeuille d’ETF pour la Suisse

Le choix d’un portefeuille d’ETF est une étape essentielle lorsqu’on investit sur le marché boursier. Vous devriez conserver le même portefeuille pendant très longtemps. Vous devez donc choisir avec soin.

Si vous vivez aux États-Unis, vous aurez vu des tonnes d’exemples de portefeuilles d’ETF. Mais si vous vivez en Suisse, vous n’en avez probablement pas vu beaucoup.

Et si vous vivez en Suisse ou en Europe, vous ne pouvez pas suivre aveuglément un portefeuille d’un autre pays. Nous ne pouvons pas comparer la Suisse avec les États-Unis. Notre marché boursier est 20 fois plus petit. Et dans certains autres pays, elle est encore plus petite que cela. Nous ne pouvons donc pas investir de la même manière.

Pour moi, le meilleur portefeuille ETF pour la Suisse comporte deux parties essentielles :

  1. Un ETF représentant l’ensemble du marché boursier mondial. Ou bien il détient deux ETF, un pour le monde développé et un pour les marchés émergents, mais pas plus de deux.
  2. Un ETF représentant le marché boursier domestique suisse. Cette partie de votre portefeuille est appelée votre biais d’origine.

Avec ces deux éléments, vous pouvez avoir un portefeuille très diversifié mais simple. Ce portefeuille est celui dans lequel j’investis et celui dans lequel je recommande aux gens d’investir.

Nous verrons quelques points en détail avant de passer en revue les ETF qui constituent les meilleurs portefeuilles d’ETF pour la Suisse.

Biais domestique

Un bon portefeuille d’ETF pour la Suisse doit comporter quelques actions nationales. Cette allocation sera votre parti pris d’origine.

La principale raison de cette situation est liée à la monnaie. Le franc suisse étant une monnaie stable, les autres monnaies ont tendance à se déprécier par rapport au franc suisse. Si l’ensemble de votre portefeuille est libellé en USD, vous risquez de perdre beaucoup de valeur. Il est donc utile d’avoir un ETF dans votre monnaie locale.

Bien sûr, vous pouvez détenir uniquement des actions suisses en francs suisses, et vous n’aurez pas ce problème. Mais n’avoir que des actions suisses n’est pas une bonne idée. Beaucoup d’entreprises suisses exportent vers d’autres pays. Cela signifie que leurs performances sont soumises aux échanges de devises.

Le marché boursier suisse est minuscule, environ 2,5% du marché boursier mondial. Alors, voulez-vous parier tout votre portefeuille sur 2,5 % du monde ?

Enfin, la performance du marché boursier suisse a été historiquement inférieure à celle du marché boursier mondial. Ainsi, si vous n’investissez que dans des actions suisses, vous aurez besoin d’un portefeuille plus important pour supporter vos dépenses.

Un autre moyen de réduire le risque de change consiste à utiliser des ETF couverts en CHF. Mais la couverture de change est coûteuse et n’est généralement pas le meilleur outil pour les investissements à long terme.

Alors, combien devez-vous allouer à votre parti pris pour la maison ?

Entre 20 et 40 % devraient être alloués à un ETF sur les actions suisses. Un taux de 10 % est probablement acceptable, mais tout taux inférieur à 10 % ne fera pas une différence suffisante pour que l’on s’en préoccupe. 50 %, c’est sans doute bien aussi, mais vous faites un grand pari sur le marché boursier suisse avec une allocation aussi importante. C’est pourquoi une allocation raisonnable se situe entre 20 et 40 %.

Dans mon portefeuille ETF pour la Suisse, j’ai 20% d’actions suisses. Actuellement, je suis assez satisfait de cette situation. Je pourrais envisager de passer à 25 %, mais pas plus.

J’ai fait des simulations de retraite anticipée en Suisse avec des actions suisses. Si vous examinez les résultats, cela confirmera également le biais de 20 à 40 %.

Pour plus d’informations, je vous propose un article sur l’opportunité d’avoir un biais immobilier dans votre portefeuille.

Qu’en est-il des obligations ?

Les obligations suisses ont été en territoire négatif pendant plusieurs années dans le passé. Toutefois, à partir de 2023, les obligations suisses redeviennent intéressantes. Il reste à voir pour combien de temps, mais il est désormais possible d’investir à nouveau dans des obligations.

Tout le monde n’a pas besoin d’obligations dans son portefeuille. En effet, cela dépend de votre capacité à prendre des risques. Personnellement, je ne possède pas d’obligations. Mon portefeuille est composé à 100 % d’actions. Mais cela ne signifie pas qu’il s’agit d’un bon portefeuille pour tout le monde. C’est un bon portefeuille pour moi, compte tenu de ma capacité de risque.

En fonction de votre capacité de risque, vous pouvez choisir votre allocation d’actifs. L’allocation d’actifs est le pourcentage de chaque actif dans votre portefeuille. Dans notre cas, il s’agira du pourcentage d’obligations et d’actions.

Les obligations permettent de réduire la volatilité de votre portefeuille. Ils sont particulièrement utiles dans les premières années de la retraite, lorsque les risques sont plus élevés pour votre portefeuille.

Qu’en est-il des obligations étrangères ?

Certaines personnes essaient d’investir dans des obligations étrangères à la place. Mais ce n’est pas une bonne idée. J’ai fait cette erreur moi-même. Le problème des obligations internationales est qu’elles font courir un risque de change supplémentaire à votre portefeuille.

Lorsque vous investissez dans des obligations, vous souhaitez qu’elles réduisent la volatilité de votre portefeuille. Vous voulez que vos obligations vous aident lorsque le marché boursier ne se porte pas bien. Mais si vous ajoutez à cela le risque de change, vous n’atteindrez pas cet objectif.

Ainsi, investir dans des obligations étrangères est une mauvaise alternative aux obligations suisses pour un portefeuille ETF pour la Suisse.

Alternatives aux obligations suisses

Si vous ne voulez pas d’obligations mais souhaitez réduire la volatilité, il existe plusieurs solutions pour imiter les obligations :

  1. Allouez une partie de votre portefeuille suisse à des liquidités. Actuellement, les liquidités sont meilleures que les obligations. Bien sûr, ce n’est pas génial puisqu’il perd encore de la valeur à cause de l’inflation. Mais c’est toujours mieux que de perdre de l’argent avec des obligations suisses.
  2. Investissez dans votre deuxième pilier. La plupart des comptes du deuxième pilier offrent un taux d’intérêt d’environ 1%. Et vous bénéficierez également de certains avantages fiscaux. Pour moi, c’est la meilleure alternative aux obligations suisses.
  3. Investir dans l’or. L’or a de meilleurs rendements que le deuxième pilier et le marché obligataire suisse. Et il y a d’excellents FNB d’or. Vous pouvez donc investir directement dans l’or dans votre portefeuille de FNB. Mais l’or n’est pas sans risque et peut parfois être très volatil.

De ces trois options, je préfère investir dans mon deuxième pilier. Mais le deuxième pilier présente trois limites. Tout d’abord, il est limité car vous ne pouvez pas investir un montant illimité. Deuxièmement, vous ne pourrez pas obtenir l’argent avant votre retraite. Par conséquent, il n’est pas idéal pour une retraite anticipée. En outre, vous ne pouvez bénéficier d’avantages fiscaux que si vous n’avez pas effectué de retraits dans le deuxième pilier. Et sans avantages fiscaux, le deuxième pilier n’est pas génial.

Je vous recommande donc de commencer par votre deuxième pilier. Et ensuite, vous pouvez allouer une partie de votre portefeuille ETF pour la Suisse à l’or. Vous pouvez aussi augmenter un peu votre allocation de trésorerie jusqu’à ce que vous vous sentiez à l’aise.

Comment choisir les ETFs

Pour chaque position de votre portefeuille, plusieurs choix s’offriront à vous. Il existe de nombreux FNB pour chaque indice boursier. Alors, comment choisir entre ces FNB ?

Il y a plusieurs choses que vous devez examiner :

  • Le Total Expense Ratio (TER) du fonds est le montant des frais que vous allez payer chaque année.
  • Le domicile du fonds est le pays d’où provient le FNB.
  • La taille du fonds. Vous souhaitez généralement des fonds de grande taille pour des écarts plus faibles et une plus grande liquidité. Mais ne prêtez pas trop d’attention aux détails. Un fonds gérant deux milliards de dollars n’est pas meilleur qu’un fonds gérant un seul milliard. En revanche, un fonds gérant 10 millions est moins attractif qu’un fonds gérant 200 millions.
  • La façon dont l’ETF réplique l’indice. Vous ne voulez investir que dans des fonds avec réplication physique.
  • La façon dont l’ETF gère les dividendes. Un fonds peut soit distribuer, soit accumuler des dividendes. En Suisse, vous paierez les mêmes impôts pour les deux, c’est surtout une question de préférence. Je préfère distribuer des fonds pour obtenir des liquidités lorsque j’en aurai besoin à la retraite. Ces liquidités m’aideront également à effectuer des rééquilibrages.

Une excellente ressource pour trouver et comparer les FNB est justetf.com. Ils disposent d’une liste exhaustive d’ETF, et vous pouvez comparer les informations sur différents ETF de manière très pratique.

Pour plus de détails sur ce processus, je vous propose un article sur le choix et la comparaison des ETF.

Le meilleur portefeuille d’ETF pour la Suisse

Nous avons maintenant couvert les aspects les plus importants de la conception d’un portefeuille d’ETF. Ainsi, nous pouvons enfin passer en revue les détails des ETFs.

N’oubliez pas qu’il ne s’agit que d’un exemple, qui ne reflète que ma façon d’investir. Par conséquent, ce portefeuille peut ne pas être le meilleur portefeuille ETF pour la Suisse pour tout le monde. Et n’oubliez pas que je ne suis pas un conseiller personnel et que vous devez quand même faire vos recherches et ne pas vous contenter de copier ce que je fais.

Voici ce que je considère être le meilleur portefeuille d’ETF pour la Suisse :

  • 80% FNB Monde
  • 20% ETF d’actions suisses

Ce portefeuille est extrêmement simple et très diversifié. Comme je l’ai dit, les pourcentages peuvent varier. Une fourchette de 20 à 40 % d’actions suisses est un bon indicateur. Vous pouvez donc choisir 25/75 ou 60/40, par exemple. Entre 20 et 40 %, c’est parfait. L’ajout d’actions suisses réduira votre risque de change mais réduira vos rendements.

Maintenant, nous pouvons nous pencher sur les ETFs. Celui que vous utiliserez dépendra de votre capacité à accéder à l’ETF américain. Nous verrons ensuite comment ajouter des obligations au mélange.

Portefeuille de FNB avec des FNB américains

Si vous avez accès aux FNB américains, par exemple avec Interactive Brokers, je vous recommande les FNB suivants :

  • Vanguard Total World (VT) pour l’ETF Monde avec un TER de 0,07%.
  • iShares Core SPI (CHSPI) pour l’ETF sur les actions suisses avec un TER de 0,10%.

Avec ce portefeuille, vous aurez des frais très bas et une grande diversification. Vous avez également l’avantage d’économiser 15% des dividendes américains sur le VT. L’épargne sur les dividendes fera une différence significative par rapport à l’autre portefeuille. Il s’agit d’une optimisation supplémentaire que vous pouvez apporter à votre portefeuille. Mais dans l’ensemble, cela ne changera pas tout.

A titre d’exemple, mon allocation de 20% en actions suisses donnerait ce portefeuille d’ETF pour la Suisse :

  • 80% Vanguard Total World (VT)
  • 20% iShares Core SPI (CHSPI)

Ce portefeuille est le portefeuille actuel dans lequel j’investis.

Si vous vous demandez pourquoi je parle de FNB américains, voici pourquoi les FNB américains sont excellents.

Portefeuille de FNB sans les FNB américains

Si vous n’avez pas accès aux FNB américains, je vous recommande les FNB suivants :

  • Vanguard FTSE All-World UCITS ETF Distributing (VWRL) avec un TER de 0,22%.
  • iShares Core SPI (CHSPI) pour l’ETF sur les actions suisses avec un TER de 0,10%.

Avec mon allocation de 20 % d’actions suisses, cela donnerait.. :

  • 80% VWRL
  • 20% CHSPI

Ce portefeuille serait celui que j’utiliserais si je n’investissais pas dans les FNB américains. Si vous voulez être moins cher, vous pouvez choisir un ETF pour le monde développé et un ETF pour les marchés émergents. De cette façon, vous pouvez économiser un peu sur le TER. Mais je préfère n’avoir que deux ETF, même si les frais sont légèrement plus élevés.

Ce portefeuille présente deux inconvénients par rapport à celui composé de FNB américains :

  • Le TER est environ deux fois plus cher.
  • Vous perdrez 15 % des dividendes américains car vous ne profiterez pas de la convention fiscale de double imposition puisque les fonds ne se trouvent pas aux États-Unis. Cette différence est plus significative que la première. Mais cette différence est souvent ignorée par de nombreux investisseurs.

Si vous le pouvez, vous devriez probablement investir dans des FNB américains. Mais je veux insister sur quelque chose que beaucoup d’élitistes ne vous diront pas : Investir dans un bon portefeuille est bien plus important qu’investir dans un portefeuille parfait!

Si votre courtier ne vous donne pas accès aux ETF américains et que vous ne souhaitez pas en changer, investissez dans des ETF européens !

Portefeuille d’ETF avec obligations

Quel est le meilleur portefeuille d’ETF avec des obligations pour un investisseur suisse ?

Prenons l’exemple d’une allocation obligataire raisonnable de 20 %. Il s’agit d’une allocation obligataire courante qui ne diminue pas trop le rendement de votre portefeuille tout en réduisant la volatilité.

Il y a deux façons d’intégrer vos obligations dans votre portefeuille en fonction de votre préférence nationale (si vous en avez une).

Tout d’abord, vous pouvez remplacer le biais de votre domicile par la partie des obligations. En effet, un ETF sur les obligations suisses jouerait un rôle similaire à celui de votre parti pris national. Dans ce cas, vous pouvez opter pour un portefeuille avec :

  • 80% FNB Monde
  • 20% Swiss Bonds ETF

Si vous souhaitez combiner le Home Bias en actions et en obligations suisses, vous devez veiller à ne pas avoir trop d’actions et d’obligations suisses. Vous pouvez donc opter pour 20 % d’actions suisses, 20 % d’obligations suisses et 60 % d’actions mondiales. Si une allocation de 40 % à la Suisse est trop importante pour vous, vous pouvez également opter pour 10 % d’actions suisses, 20 % d’obligations suisses ou 70 % d’actions mondiales.

Enfin, je recommande l’ETF iShares Swiss Domestic Government Bond 7-15 (CSBGC0). Il a un TER de 0,15%, gère environ 250 millions de francs suisses et existe depuis 20 ans.

Ainsi, avec les ETF américains, nous obtiendrions ce portefeuille :

  • 80% Vanguard Total World (VT)
  • 20 % iShares Swiss Domestic Government Bond 7-15 (CSBGC0)

Et si vous souhaitez intégrer un ETF à biais domestique, vous pouvez réintégrer CHSPI dans le mélange pour créer votre portefeuille parfait.

Conclusion

Vous devriez maintenant avoir une bonne idée des ETF dont vous avez besoin en tant qu’investisseur suisse. Vous pouvez maintenant décider de votre portefeuille d’ETF pour la Suisse.

Les portefeuilles de FNB présentés dans cet article ne sont que des exemples de ce que je recommande. Bien entendu, ce portefeuille n’est peut-être pas le meilleur portefeuille de FNB pour tout le monde. Mais vous devriez maintenant en savoir suffisamment pour pouvoir faire vos recherches et décider par vous-même dans quel portefeuille d’ETF vous souhaitez investir.

Et n’oubliez pas : il est plus important d’investir dans un bon portefeuille que dans le meilleur. Si vous mettez des années à choisir le meilleur portefeuille et que vous tardez à investir, vous perdez certaines opportunités. Il est préférable de commencer avec un bon portefeuille, que vous pourrez affiner au fil des ans.

Bien entendu, vous devez disposer d’un compte de courtage pour investir dans votre portefeuille d’ETF. Si vous n’avez pas encore de courtier, voici un guide pour choisir le meilleur compte de courtage pour la Suisse.

Si vous voulez mieux contrôler votre portefeuille, je vous propose un guide sur la création d’un portefeuille d’ETF à partir de zéro.

Que pensez-vous de ce portefeuille ETF pour la Suisse ? À quoi ressemble votre portefeuille ?

Les meilleurs services financiers pour votre argent!

Téléchargez cet e-book et optimisez vos finances et économisez de l'argent en utilisant les meilleurs services financiers disponibles en Suisse!

Télécharger l'e-book GRATUIT
Photo of Baptiste Wicht

Baptiste Wicht est l'auteur du blog thepoorswiss.com. En 2017, il s'est rendu compte qu'il était en train de tomber dans le piège de l'inflation de son mode de vie. Il a décidé de diminuer ses dépenses et d'augmenter ses revenus. Ce blog parle de son histoire et de ses trouvailles. En 2019, il épargne plus de 50% de ses revenus. Son but est de devenir financièrement indépendant. Vous pouvez envoyer un message à Monsieur The Poor Swiss.

Recommended reading

76 thoughts on “Le meilleur portefeuille d’ETF pour la Suisse en 2024”

    1. Bonjour Sky,

      Les ETFs MSCI World sont presque exactement les mêmes que FTSE All-World, à la différence qu’ils n’incluent pas les pays émergents.
      C’est donc presque pareil que VT (avec moins de diversification) que je conseille dans cet article, ça marchera très bien, pour autant que c’est un ETF américain.

      1. Merci pour votre réponse.

        Serait-il judicieux d’échanger VT contre MSCI World au vu de leur meilleure performance ?

        VT inclut-il les pays émergents ?

        Belle journée.

      2. VT inclut les pays émergents.

        Je pense que ça n’est pas très judicieux si on veut rester dans une approche passive et diversifiée. Il est vrai que les index sans pays émergents ont fait mieux dans les 10-15 dernières années, mais on ne sait pas ce qu’il en sera dans le futur.
        Une bonne partie de la performance est liée aux US et les index sans pays émergents sont donc plus investis en actions US, donc une meilleure performance. Il y a d’autres facteurs également bien sûr, mais ça joue un rôle important à mon avis.

  1. Bonjour Baptiste,

    Merci pour votre travail.

    Conseillez-vous tout de même de garder une allocation de 20-40% d’ETF Suisse si on a un 3ème pilier chez VIAC avec la stratégie Global 100 qui alloue par défaut déjà 45% au marché suisse (ainsi qu’un 2ème pilier en Suisse, logiquement) ? Faudrait-il considérer cette allocation pour les 2ème pilier + 3ème pilier + les ETF plutôt que pour les ETF uniquement ?

    Et aussi, pensez-vous que CHSPI reste le meilleur ETF (d’actions) pour le marché suisse étant donné qu’environ 50% de cet ETF repose sur 3 entreprises seulement ?

    Belle journée.

    1. Bonjour,

      Bonnes questions

      1) Pas nécessairement. Si vous avez un gros second pilier, il faut le prendre en compte et peut-être réduire votre allocation Suisse dans votre portefeuille. Pareil pour le 3a. Une vision globale est importante.
      2) CHSPI n’est pas parfait, mais reste le meilleur pour moi (ça peut changer pour d’autres bien sûr) pour représenter l’économie Suisse. D’autres index Suisses sont aussi intéressant pour réduire l’impact des 3 grosses entreprises.

  2. Bonjour Baptiste,
    Tout d’abord merci pour votre site qui m’a déjà beaucoup appris.
    Une question sur les ETF, autant les ETF américains, mondiaux et suisses.
    Je ne suis ni « woke » ni « écolo », mais je ne veux en aucune façon que mes revenus boursiers dépendent d’entreprises d’armement.
    Existe t-il des ETF qui excluent spécifiquement et uniquement les entreprises d’armement ?

    1. Bonjour CHDT,

      Avec plaisir.

      Je n’en connais pas. Par contre, la plupart des ETFs durable ou ESG ou SRI vont exclure les producteurs d’armes. Du coup, c’est votre meilleur choix.

      1. Merci pour le renseignement, mais j’imagine malheureusement, vu le triste état du monde, qu’ils « performent » moins ?
        Néanmoins, je vous souhaite une très bonne année 2024 !

      2. Pas nécessairement. Mais c’est vrai que ces dernières années, les investissements durables ont eu une performance plus faible que les investissements standards.

  3. Bonjour,
    Je réfléchis sur quels fonds investir.
    1) J’ai un peu peur de la part que prennent les « Magnificient Seven » (APPL, MSFT, NVDA, TSLA, META, GOOG et AMZN) dans VTI (total USA)et VT (total world). C’est 19% et 11% respectivement des 2 fonds précités. Ces 7 compagnies sont très endettées, certains diront que c’est une bulle. On me propose plutôt d’investir dans un fond equal weighted fund comme RSP. D’ailleurs RSP performe plus que VTI depuis 3 mois (depuis que le marché anticipe une baisse des taux).
    2) VTI et VT sont corrélés positivement, et VTI a un meilleur Risk reward. Évidemment, le passé ne présage pas du futur, mais si les actions US s’écroulent : on aura une forte baisse sur le Monde.

    1. Bonjour Chris,

      1) Les fonds equal-weighted ont effectivement du mérite pour varier un peu plus les grosses entreprises.
      Après, ça veut aussi dire que des entreprises très petites sont incluses à un « haut » pourcentage. Du coup, on a plus nécessairement la même performance que le marché. Mais un gros problème de régulations avec les grosses entreprises aurait probablement moins d’impact sur les equal-weighted ETFs que sur les market-cap-weighted.
      RSP est intéressant effectivement. Mais une valeur à 3 mois est entièrement inutile. A 10 ans, ça devient un peu significatif, mais pas avant.
      2) Ce sont deux fonds très différent en effet au niveau de la diversification. C’est pour ça que je préfère de loin VT même si VTI/VOO ont des performances plus élevés.

  4. Bonjour,

    Tout d’abord un grand merci pour tes articles de qualité. Ils m’ont vraiment aidé à faire les meilleurs choix possibles tant au niveau du 3e pilier que des investissements.

    J’ai un portefeuille assez proche de ce que tu proposes. J’ai juste misé sur le Ishares swiss dividend.

    Mais je m’interrogeais sur la pertinence d’inclure un etf basé sur des aristocrates dividendes S&P sur une part autour de 10%. As-tu des recommandations sur ce type d’ETF ?

    A noter aussi que j’utilise Neon Invest par souci de facilité.

    Merci encore pour tout le contenu que tu crées.

    Excellente journée

    1. Bonjour Myke,

      Alors, en général, je ne recommande pas trop les dividendes en Suisse parce qu’ils sont imposés plus que les gains en capitaux. Fais aussi attention qu’avec Neon Invest, les dividendes USD ont des frais de 1.50% environ.
      Personellement, je prendrais plutôt un S&P 500 simplement.

  5. Bonjour,

    Vous dites que les obligations étrangères ne sont pas intéressantes. Avec les montées des taux d’intérêts, je pense qu’elles sont devenues très attirantes :
    obligations US long terme : -45% (ETF IDTL)
    obligations suisses long terme : – 20% (ETF CSBGC0)
    Je pense que votre approche très axée actions était valable de 2009 jusqu’à fin 2021 et il ne faut pas exclure un changement de paradoxe avec des taux de banques centrales durablement plus hauts, ce qui peut induire une sous-performance temporaire d’un portefeuille 100% actions par rapport à un portefeuille plus défensif (type 60/40).

    Qu’en pensez-vous ?

    1. Bonjour Hans

      Il ne faut clairement pas exclure un changement de paradoxe.

      Je n’ai jamais dit que les obligations étrangères n’étaient pas intéressantes à cause de leurs intérêts, mais à cause du taux de change. Il faut surtout pas penser que les intérêt sur des obligations étrangères sont garanties. En ajoutant les risques de taux de change sur les obligations en plus du risque des obligations, surtout dans un marché d’intérêt haussier, les obligations sont presque autant risquées que les actions.

  6. Bonjour Baptiste,

    J’investis aussi dans l’ETF VT Vanguard Total Wolrd mais cet ETF étant côté en dollars, il perds pas mal de performance cette année avec le dollar qui ne cesse de dimunuer face au CHF. Je vise le long terme de toutes manières mais si le dollar devait continuer de descendre et si un nouvel ordre mondial devait arriver (nouvelle monnaie des BRICS) penses-tu que cet ETF reste le meilleur sur le long terme?

    Merci!

    Sébastien

    1. Bonjour Sebastien,

      ALors, il faut faire attention que même si vous prenez un ETF avec des actions américaines négocié en EUR ou CHF, vous êtes quand même exposé au risque de change. Et mêmes les entreprises suisses sont touchées si elles exportent ou importent depuis les US.

      La seule vraie façon de se protéger, c’est de faire de la couverture de change, mais c’est pas trivial et pas gratuit.

      Je pense que cet ETF est toujours le meilleur, mais effectivement le taux de change actuel nous fait perdre des revenus.

      Si vous pensez avoir trop d’exposition au dollar, vous pouvez garder du CHF directement.

  7. Bonjour,

    Neon (Banque) a ouvert une section « Investissement » sur son application. Que pensez-vous des avantages de cette plateforme ? Et que pensez-vous sur l’investissement sur l’immobilier en Suisse ?

    Merci d’avance.

    1. Bonjour Alexandra,

      J’ai un article planifié pour Neon Invest pour Mardi :)

      Pour ce qui est de l’investissement sur l’immobilier en Suisse. Je pense que ça n’est pas un investissement génial car les prix de l’immobilier sont trop hauts.

  8. Bonjour,
    Pour commencer je vous remercie pour tous vos conseils qui sont vraiment très intéressants.

    J’aimerais investir en DCA dans un ETF Suisse (CHSPI) sur IB mais j’ai remarqué qu’il n’est pas possible d’acheter des fractions d’actions pour cet ETF.

    Y a-t-il un réglage à effectuer sur mon compte IB ou est-ce normal ?

    Merci d’avance

    1. Bonjour Yannick,

      Je crois que ça n’est pas possible avec IB sur les actions Suisses. Par contre, il y a effectivement une permission à demander pour les actions fractionnées.

  9. Bonjour, merci du partage. Mais SQ est bien une banque, tandis que IB est un courtier… compte tenu des tension dans le sector des banques de ces semaines, le risque est bien different, n’est pas?

    Pour les residents en Suisse, il n’a pas d’autres alternatifs suisses à utiliser pour investir en ETF – hors SQ?
    Merci et bon après-midi, Daniel

    1. Dans tous les cas, un courtier va utiliser une banque à un certain moment. Donc, si vous ne faites confiance à aucune banque, vous ne pourrez pas faire confiance à un courtier non plus. Mais c’est vrai que SQ est un courtier et une banque alors qu’IB est uniquement un courtier. Mais, je ne pense pas que le risque soit différent.

      Il y a pleins de courtiers en Suisse hors SQ: Quel est le meilleur courtier suisse sur 2023?

Laisser un commentaire

Your comment may not appear instantly since it has to go through moderation. Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont indiqués avec *