Quel est le meilleur troisième pilier en Suisse pour 2022?

Par Baptiste Wicht | Mis à jour: | Investir, Retraite

(Information: certains des liens ci-dessous peuvent être des liens d'affiliation)

En Suisse, cotiser à votre troisième pilier est l’un des meilleurs moyens d’économiser des impôts. Je recommande à tout le monde de contribuer à leur troisième pilier.

Mais contribuer à votre troisième pilier n’est pas suffisant. Vous devriez investir l’argent dans votre troisième pilier. Cela signifie que vous devez choisir le meilleur troisième pilier pour votre argent. Comme il existe de nombreuses options, il peut être difficile de choisir le meilleur troisième pilier pour vos besoins.

Cet article est donc là pour vous aider ! Nous voyons comment choisir le meilleur troisième pilier !

Qu’est-ce qui fait le meilleur troisième pilier ?

Tout d’abord, nous devons réfléchir à ce qui constitue le meilleur troisième pilier. Il est essentiel de déterminer les facteurs qui guideront le choix.

Je suppose que vous connaissez déjà le troisième pilier et que vous y contribuez. Si ce n’est pas le cas, vous devriez apprendre pourquoi vous devriez contribuer au troisième pilier.

Nous ne considérons que les troisièmes piliers bancaires, pas les troisièmes piliers d’assurance. En effet, dans presque tous les cas, un troisième pilier bancaire est bien meilleur qu’un troisième pilier d’assurance.

L’objectif de votre troisième pilier est de vous fournir suffisamment d’argent pour vous permettre de prendre une retraite confortable. Par conséquent, vous voulez que votre argent investi croisse autant que possible sans prendre trop de risques. Le meilleur troisième pilier doit donc soutenir cet objectif !

Il existe trois facteurs essentiels pour choisir le meilleur troisième pilier:

  1. Une large allocation aux actions pour augmenter vos rendements à long terme.
  2. Une répartition diversifiée des actions pour réduire la volatilité de votre portefeuille.
  3. Des frais de gestion réduits pour éviter de gaspiller vos rendements en frais.

Comme nous comptons sur le long terme, il y a aussi des choses que nous pouvons ignorer :

  • La qualité de l’application n’a pas d’importance. Vous y consacrerez moins d’une heure par an.
  • L’intérêt sur la partie en espèces n’est pas pertinent, sauf si vous ne voulez pas investir.

Entrons dans le détail de ces trois facteurs essentiels.

Allocation aux actions

Le meilleur troisième pilier comporte une part importante d’actions.

Cela dépendra de votre situation, bien sûr. Vous devez décider vous-même de la part d’actions dont vous avez besoin. De plus, les obligations suisses sont maintenant en territoire négatif. Par conséquent, ce qui n’est pas investi en espèces doit être investi en espèces.

Pour moi, je veux que la plus grande partie possible de mon troisième pilier soit en actions. J’ai déjà des obligations dans mon deuxième pilier. Mon allocation actuelle en obligations est plus que suffisante. Idéalement, un troisième pilier aura une allocation de 100 % en actions.

Diversification

Le meilleur troisième pilier est une allocation d’actions diversifiée.

La Suisse est un trop petit pays pour n’investir que dans ce pays. Nous devons avoir des actions mondiales (actions en dehors de la Suisse). Idéalement, l’allocation devrait être la même que celle d’un fonds d’actions mondiales. Étant donné que le marché boursier suisse représente environ 3 % de l’ensemble du marché boursier, nous devrions éviter d’investir beaucoup plus que cela.

Malheureusement, cela n’est pas possible en Suisse. La loi prévoit que le troisième pilier doit comporter au moins 40 % d’actions suisses. Un troisième pilier idéal devrait donc comporter 60 % d’actions internationales et 40 % d’actions suisses de haute qualité.

Comme nous le verrons plus tard, il existe un moyen de contourner cette limite, ce qui rend certains fournisseurs du troisième pilier nettement meilleurs que d’autres.

Droits d’inscription

Enfin, le meilleur troisième pilier est celui des frais les plus bas possibles.

Je veux que mon troisième pilier n’ait pas de frais d’entrée. Je ne veux pas payer pour avoir de l’argent dans le fonds. L’absence de frais de dossier est essentielle. Vous ne devez jamais utiliser un fonds avec des frais de gestion.

En outre, les frais annuels doivent également être faibles. Le TER doit être le plus faible possible. La plupart des comptes du troisième pilier en Suisse ont un TFE élevé, supérieur à 1%.

Lorsque vous investissez à long terme, il est essentiel de minimiser les frais d’investissement. La différence de rendement à long terme est vraiment significative.

Troisième pilier d’une banque

La plupart des personnes en Suisse investiront dans un troisième pilier fourni par leurs banques. Et ils ont une tonne d’options. Historiquement, ils ont été la seule option disponible pour les troisièmes piliers.

Je ne vais pas passer en revue toutes les offres possibles ici. En effet, ils sont trop nombreux. Et la plupart d’entre eux sont des options terribles. Mais je vais passer en revue quelques options intéressantes de certaines banques suisses populaires.

Nous utiliserons les comptes du troisième pilier des banques comme exemples. Ce ne sont pas les meilleurs troisièmes piliers.

Fonds Banque Migros 45 V

Ma banque actuelle est la Migros, j’ai donc voulu vérifier leur offre. Et pour être honnête, c’est assez décevant.

Ils ne disposent que de trois fonds de pension pour leur offre du troisième pilier. Le fonds le plus intéressant est le Fonds Banque Migros 45 V. Il est composé de 45% d’actions, 40% d’obligations et le reste de liquidités. Le TFE est de 0,89 % par an.

Ce fonds n’est pas une offre exceptionnelle. L’allocation de seulement 45% aux actions est trop faible. Et le fait qu’ils aient une grande part d’obligations n’aide pas. Du liquide serait mieux. Le TER n’est en fait pas si mauvais pour une banque suisse. Mais je ne recommanderais pas ce fonds.

LUKB Expert Fund 75

De nombreuses personnes recommandent les fonds LUKB de la Banque cantonale de Lucerne. Nous pouvons donc jeter un coup d’oeil à leur LUKB Expert Fund 75.

Ce fonds est composé à 75% d’actions, ce qui est correct, mais pas génial. 40% sont investis dans des actions suisses, 35% dans des actions internationales, 15% dans des obligations suisses, 4% dans des obligations internationales, et le reste dans des liquidités et de l’immobilier. La diversification n’est pas trop mauvaise si on la compare à d’autres options.

Il a un TFE de 0,8 %. Pour les comptes du troisième pilier en Suisse, il s’agit d’un bon TER. Cependant, il comporte des frais de chargement de 0,4 %. Le TER est correct, mais les frais de chargement le rendent très indésirable.

PostFinance Pension 100

De nombreuses personnes utilisent les fonds de prévoyance de PostFinance. Nous pouvons donc nous pencher sur le fonds PostFinance Pension 100.

Ce fonds investit à 100% dans des actions. 72% sont investis dans des entreprises suisses et 28% sont invités à l’échelle mondiale. Et le TFE est de 1,01% par an.

L’allocation en actions de ce fonds est en fait assez bonne. Une allocation de 100 % en actions est le mieux que vous puissiez faire dans votre troisième pilier. Cependant, plus de 1 % de frais par an est déjà un frais important. Et ce fonds n’ est pas bien diversifié au niveau mondial puisque seulement 28% des actions sont des actions internationales. Ce chiffre est nettement inférieur à ce que nous souhaiterions.

Raiffeisen Pension Invest Futura Equity

Comme il y a beaucoup de banques Raiffeisen et qu’elles ont une bonne réputation, il est bon de se pencher sur leurs fonds de pension, et plus précisément sur le fonds Pension Invest Futura Equity, un nom qui en dit long.

Ce fonds est composé de 80% à 100% d’actions. Je ne sais pas pourquoi il n’est pas réparé. Mais la dernière valeur investie que j’ai vue était de 95% en actions, ce qui est vraiment bien. 47% sont investis en Suisse, ce qui n’est pas génial mais pas le pire non plus.

Le TFE du fonds est de 1,42%, ce qui est très mauvais. Bien qu’il ne s’agisse pas du fonds le plus cher de Suisse, c’est certainement le plus cher que je vais mentionner aujourd’hui. Et c’est beaucoup trop cher pour que les gens l’envisagent.

Swisscanto Fonds 95 Passiv VT

Swisscanto est le fournisseur de nombreux fonds en Suisse, et de nombreuses banques utilisent leurs fonds. Nous pouvons jeter un coup d’œil au Swisscanto Fund 95 Passiv VT.

Ce fonds est investi à 95% en actions, ce qui est très bien. La diversification est également bonne, avec 65% d’investissements en actions étrangères. Cependant, ils couvrent la plupart des actions, avec 72% en CHF pour l’ensemble du fonds. Cela n’est pas idéal pour la diversification des devises.

En ce qui concerne les frais, il s’agit d’un excellent exemple de la façon dont les banques essaient de compliquer les choses pour que les gens sachent combien ils coûtent. Les frais fixes du fonds ne sont que de 0,38 % par an. À première vue, cela semble génial. Mais si l’on regarde en détail, on peut voir qu’il s’agit d’un fonds d’autres fonds, donc il y a 0,33% de frais supplémentaires pour les compartiments. Mais ils ne montrent jamais la totalité des frais de 0,71%. En plus de cela, ils ajoutent des frais d’émission de 0,1 % et des frais de rachat de 0,09 %.

C’est le système de redevances le plus compliqué que j’ai vu au cours de mes recherches. Ils utilisent plusieurs petits frais pour ne pas faire fuir les clients. Mais lorsque vous mettez tous les frais ensemble, cela ne les rend pas très attractifs. Et rien que pour ce manque de transparence, je n’investirais pas dans leurs fonds.

Prestataires indépendants

Comme nous l’avons vu, les offres des banques ne sont pas très bonnes. Heureusement, récemment, de nombreux fournisseurs indépendants se sont lancés sur ce marché. Et ils offrent des conditions bien meilleures que les banques.

Nous avons vu que les banques ont des frais élevés, une diversification médiocre et des portefeuilles pas assez agressifs. Les fournisseurs indépendants règlent tous ces problèmes. Ainsi, pour trouver le meilleur troisième pilier, nous devons nous tourner vers ces fournisseurs indépendants. Notez qu’elles ne sont pas toutes bonnes, il existe aussi de mauvaises options.

Il n’y a aucun inconvénient à placer son argent dans un troisième pilier auprès de ces sociétés plutôt que dans une banque. Ils n’ont que des avantages.

Il y en a beaucoup, mais je ne mentionnerai que deux fournisseurs principaux dans cet article : Les deux meilleurs prestataires du troisième pilier en Suisse.

Finpension 3a – Meilleur troisième pilier

Meilleur troisième pilier
Finpension 3a

Finpension 3a est le meilleur troisième pilier de Suisse!

Utilisez le code FEYKV5 pour une chance de gagner 6883 CHF in your troisième pilier*!

*(si vous déposez 1000 CHF dans les 12 premiers mois)

Pour la plupart des investisseurs à long terme, Finpension 3a sera le meilleur troisième pilier disponible en Suisse.

En effet, ils disposent de puissants atouts :

  • Vous pouvez investir jusqu’à 99 % dans des actions
  • Les frais sont extrêmement faibles, soit 0,44 % par an pour un portefeuille dynamique.
  • Ils ont une application mobile et une application web.
  • Vous pouvez créer des portefeuilles personnalisés avec beaucoup de liberté.

Finpension 3a est le meilleur troisième pilier pour vos rendements à long terme, avec une forte allocation en actions et des frais très bas. C’est un excellent moyen de s’assurer que votre argent est bien investi jusqu’à votre retraite.

Il est intéressant de noter que Finpension propose également un excellent compte de libre passage. Ils sont expérimentés dans le secteur des pensions et proposent d’excellents produits.

Je suis convaincu que Finpension 3a est le meilleur troisième pilier disponible pour les investisseurs agressifs à long terme. Ainsi, en 2021, j’ai commencé à investir mon troisième pilier dans Finpension 3a.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire ma critique de Finpension 3a.

VIAC – Meilleur troisième pilier conservateur

Si vous ne souhaitez pas investir massivement dans des actions, VIAC sera une meilleure option que Finpension 3a.

VIAC est un peu plus mature que Finpension 3a. Ils offrent également un excellent troisième pilier. En général, ils présentent plusieurs inconvénients par rapport à Finpension :

  • Vous ne pouvez investir que 97% en actions au lieu de 99%.
  • Leurs stratégies personnalisées d’investissement sont plus limitées.
  • Les frais sont très légèrement inférieurs

Cependant, ils présentent certains avantages pour les investisseurs conservateurs qui n’investiraient pas entièrement dans des actions :

  • Ils investissent dans des liquidités et non dans des obligations. Et comme les obligations sont actuellement en territoire négatif, il peut être préférable d’avoir des liquidités.
  • Les frais sont moins élevés si vous n’investissez pas à 100% dans des actions. En effet, vous ne payez des frais que sur la partie investie.

Par conséquent, pour un investisseur ayant une allocation plus faible en actions, les frais seront nettement inférieurs et les rendements seront potentiellement meilleurs.

Je ne recommanderais donc VIAC plutôt que Finpension 3a que si vous deviez investir 80 % ou moins en actions. Il s’agit toujours d’un excellent troisième pilier. Mais si vous voulez le meilleur troisième pilier pour votre argent, vous devrez changer. Le VIAC était le meilleur troisième pilier jusqu’à l’arrivée de Finpension 3a.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire ma revue complète de VIAC.

Conclusion

Meilleur troisième pilier
Finpension 3a

Finpension 3a est le meilleur troisième pilier de Suisse!

Utilisez le code FEYKV5 pour une chance de gagner 6883 CHF in your troisième pilier*!

*(si vous déposez 1000 CHF dans les 12 premiers mois)

Globalement, le meilleur troisième pilier disponible en Suisse est Finpension 3a. Ils offrent la plus forte allocation aux actions et les frais les plus bas. En outre, vous pouvez créer des portefeuilles personnalisés avec un degré élevé de liberté. Cela en fait une excellente option !

Pour ces raisons, en 2021, j’ai investi dans Finpension 3a au lieu d’investir dans VIAC. Et je recommande à tous les investisseurs agressifs de faire de même.

Maintenant, il y a un cas où VIAC est meilleur que Finpension. Si vous ne voulez pas investir le maximum en actions, vous pouvez obtenir de meilleurs résultats chez VIAC. Cela fait de VIAC le meilleur troisième pilier pour les investisseurs conservateurs.

Si vous ouvrez un compte Finpension 3a, veuillez utiliser mon code FEYKV5, cela vous donnera une chance de gagner 6883 CHF !

Si vous voulez plus d’informations sur ces deux troisièmes piliers, j’ai un article sur VIAC vs Finpension. Cet article approfondit la comparaison.

Et vous ? Quel est votre troisième pilier préféré ?

Monsieur The Poor Swiss est l'auteur du blog thepoorswiss.com. En 2017, il s'est rendu compte qu'il était en train de tomber dans le piège de l'inflation de son mode de vie. Il a décidé de diminuer ses dépenses et d'augmenter ses revenus. Ce blog parle de son histoire et de ses trouvailles. En 2019, il épargne plus de 50% de ses revenus. Son but est de devenir financièrement indépendant. Vous pouvez envoyer un message à Monsieur The Poor Swiss.

4 thoughts on “Quel est le meilleur troisième pilier en Suisse pour 2022?”

  1. Concernant le fonds suivant :
    Swisscanto Fonds 95 Passiv VT
    Il n’est pas correct que les frais annuels prélevés sur le fonds sont plus élevés que 0.40%. Si on consulte le rapport annuel, on constate que le TER synthétique (Total Expense Ratio synthétique) est bien de 0.40%.
    Le TER synthétique comprend les frais du fonds, mais également les frais des fonds détenus par ce fonds.
    Donc ce fonds du 3ème pilier est un bon fonds selon moi : il est à gestion passive et a relativement peu de frais pour dire qu’il y a énormément d’actions détenues (plus de 6’000 actions).
    De plus, je trouve que la protection en monnaie CHF est plutôt une bonne chose car le CHF a tendance à trop s’apprécier par rapport à toutes les autres monnaies sur le long terme (y compris le dollar). Personnellement, je préfère qu’il y ait cette protection en CHF. Il faut pas oublier qu’on vit en Suisse et que nous devons prendre en compte que le CHF est une valeur refuge en soit, donc à mon avis on ne peut pas raisonner comme si on travaillait avec une monnaie quelconque.

  2. Bonjour,

    si on ne s’y connait pas en bourse etc. est-ce risqué de choisir le 3e pilier chez Finpension ou Viac avec une part importante en actions?
    Le risque est aussi grand de finir avec une perte au moment du retrait comparé à ses versements (Horizon à 20-25 ans)
    Finpension que par interface mobile?
    Merci!

    1. Bonjour Melanie,

      Il n’y a pas besoin de s’y connaitre en bourse pour utiiser ces 3e pilier.
      Ce qui est important c’est de ne pas vendre quand le marché baisse. Sur 20-25, le risque de perte est très bas historiquemet, mais pas zéro.

      Finpension a aussi une interface web.

Laisser un commentaire

Your comment may not appear instantly since it has to go through moderation. Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont indiqués avec *