Le premier pilier – Bien prendre sa retraite en Suisse

Categories Indépendance Financière, Investir, SuisseMis à jour le

(Information: Certains des liens ci-dessous peuvent être des liens d'affiliation)

Note: Cet article est disponible en Français, mais ça n'est pas encore le cas de toutes les autres pages. Merci de votre patience!

Le premier pilier - Bien prendre sa retraite en Suisse

This article is also available in: English (Anglais)

Le système de retraites de la Suisse est basé sur trois piliers. On contribue à chacun de ces trois piliers de façon différente et chaque pilier couvre des besoins différents. Le premier pilier est une pension d’état.

Si vous travaillez en Suisse, il est nécessaire de connaître ces trois piliers. Même si vous ne voulez pas prendre votre retraite en Suisse, il est important de savoir comment ils fonctionnent. Cela va vous aider pour la retraite et le futur.

Dans cet article, je vais parler en détail du premier pilier. Il va contenir tout ce dont vous avez besoin de savoir sur le premier pilier pour prendre votre retraite en Suisse. Je vais également donner un aperçu du système de retraite Suisse.

Introduction aux trois piliers

Les trois piliers de la retraite en Suisse
Les trois piliers de la retraite en Suisse (Source: comparis.ch)

Voici les trois piliers de la retraite en Suisse:

  1. Le premier pilier (prévoyance étatique). Le premier pilier va garantir une petite pension à tous les Suisses à la retraite. C’est une pension d’état entre 1175 CHF et 2350 CHF par mois si vous avez toujours travaillé en Suisse. Chaque employé Suisse contribue à ce  pilier
  2. Le second pilier (prévoyance professionnelle). Le second pilier va garantir une pension à tous les employés Suisse à la retraite. Vous allez seulement recevoir cette pension si vous avez travaillé en Suisse et avez eu un salaire annuel de plus de 21150 CHF. Une partie du salaire des Suisses part dans le second pilier tous les mois.
  3. Le troisième pilier (prévoyance privée). Le troisième pilier est un système de prévoyance personnelle. Alors que les deux premiers piliers sont obligatoires, le troisième pilier est optionnel. Vous ne pouvez épargner qu’un petit montant chaque année dans ce pilier. Mais ce pilier a des avantages fiscaux.

Chacun des trois piliers va améliorer votre qualité de vie à la retraite. Le premier pilier est là pour couvrir les besoins de bases. Le second pilier devrait couvrir environ 75% à 80% du dernier salaire. Et le troisième pilier, qui est optionnel devrait aider à couvrir la partie qui manque depuis le second pilier.

Le premier pilier – AVS

Le premier pilier est une pension étatique. Chaque personne Suisse qui est enregistré auprès de cette assurance globale va recevoir cette pension. L’Assurance-Vieillesse et Survivants (AVS) est le nom officiel de cette assurance et du premier pilier. Cette assurance AVS couvre les besoins de base de toutes les personnes en Suisse après la retraite.

Cette assurance est financée par tous les employés et indépendants de Suisse, de plus de 17 ans. Ce financement se fait par une déduction directe depuis les salaires.

On paie pour l’assurance AVS ensemble avec deux autres assurances: L’Assurance Invalidité (AI) et l’Assurance Perte de Gains (APG). Chaque mois, 8.7% de votre salaire brut va dans le premier pilier (AVS), 1.4% pour l’AI et 0.45% dans l’APG. Ceci fait un total de 10.55%.

Les employés paient la moitié de cette contribution. Et l’employeur paie l’autre moitié. Vous devriez donc voir une déduction de 5.275% chaque mois sur votre fiche de salaire pour ces trois assurances.

Ces contributions peuvent changer chaque année. Par exemple, en 2020 la contribution pour l’assurance AVS (le premier pilier), a augmenté de 8.4% à 8.7%.

On peut aussi faire une petite parenthèse est parler de l’assurance chômage. Cette assurance n’est pas liée au système des retraites, mais elle est payée de la même façon, via une retenue directe sur votre salaire. Si vous avez un salaire de moins de 148’200 CHF, vous allez payer 1.1% de votre salaire pour cette assurance. Si vous avez un salaire plus élevé, vous paierez 0.5% sur la part du salaire plus élevé. Cette assurance aide les gens qui perdent leur travail et n’arrivent pas à en trouver un tout de suite.

Les gens qui n’ont pas de salaire paient aussi pour le premier pilier. Dans ce cas, le minimum à payer est de 478 CHF par an, depuis l’anniversaire des 20 ans. Si l’un des deux époux paie plus de deux fois le minimum (956 CHF) par an, l’autre époux est exempté de payer s’il ne travaille pas.

Si vous avez une grosse fortune imposable, la contribution minimum va augmenter. Par exemple, avec une fortune imposable d’un million de francs Suisse, la contribution minimum est de 2054.60 CHF (en 2020). Il y a des exceptions pour ce minimum si cela vous empêche de bien vivre. Vous pouvez utiliser ce calculateur pour savoir comme une personne sans-emploi devrait payer.

Combien vais-je recevoir du premier pilier?

La pension du premier pilier en fonction du salaire
La pension du premier pilier en fonction du salaire

Une pension complète du premier pilier est au minimum de 1175 CHF et au maximum de 2350 CHF. Exactement combien vous allez toucher dépend de plusieurs facteurs:

  1. Combien de revenus vous avez eu durant votre vie active.
  2. Le nombre d’années durant lesquelles vous avez cotisé au premier pilier.
  3. Les contributions pour s’occuper d’enfants ou de proches.

Premièrement, votre revenu détermine le montant de la pension complète. La pension minimale est pour les salaires jusqu’à 14’100 CHF par an. Pour atteindre la pension maximale, il vous faut un revenu moyen par année de 84’600 CHF par an. Le graphique précédent montre la progression de la pension. Le montant de la pension complète du premier pilier augmente linéairement entre ces deux revenus.

Le second facteur indiquent combien d’années vous avez payé l’AVS. Pour recevoir une pension complète, un homme doit payer 44 ans et une femme 43 ans. Si vous avez des années qui manquent, vous allez recevoir une pension au prorata du nombre d’années manquées.

Finalement, le troisième facteur concerne les années ou vous vous occupez d’enfants plus jeunes que 16 ans ou de personnes de votre famille. Les années ou vous êtes dans cette situation ne peuvent pas être comptées comme manquante. Donc même si vous ne payez pas une de ces années, vous serez toujours éligible pour la pension complète.

En règle générale, la plupart des gens auront une pension complète.

Le premier pilier et le mariage

Il est important de noter qu’un couple marié ne peut pas recevoir deux pensions complètes. Il peut seulement recevoir 150% d’une pension complète maximale (3525 CHF par mois). Par contre, le minimum reste de 2 pensions complètes minimales (2350 CHF).

C’est très injuste pour les couples mariés avec un bon revenu. Mais il y a beaucoup de choses injustes pour les couples mariés en Suisse.

Cette pension couvre aussi le cas des personnes veuves. Si l’époux mort aurait dû recevoir cette pension, l’époux survivant va recevoir la pension à la place.

Dans le cas d’un divorce, plusieurs choses doivent être prises en compte. Premièrement, chaque époux va recevoir une pension basée sur la moitié des revenus combinés durant les années de mariage. Les années passées à s’occuper d’enfants ou de proche sont également divisées par deux. Et finalement, si un des deux époux divorcés meure avant la retraite (sans avoir été remarié), le ou la veuve (non-marié) peut recevoir 80% de la pension du décédé.

Le premier pilier et la retraite anticipée

Le premier pilier couvre uniquement la retraite officielle, à l’âge de 65 ans pour les hommes et de 64 pour les femmes. Si vous voulez prendre votre retraite plus tôt, vous pouvez demander la pension une ou deux années en avance. Mais vous allez payer un malus de 6.8% par année d’avance. Il est également possible de la prendre plus tard, comme vu dans la prochaine section.

Si vous voulez prendre votre retraite plus tôt que deux ans avant l’âge officiel, il vous faudra trouver d’autres moyens de maintenir votre niveau de vie.

Optimiser son premier pilier

Il n’y a pas grand chose que vous pouvez faire pour optimiser la pension de votre premier pilier. C’est un pilier obligatoire, vous payez donc déjà cet impôt.

Il est très important d’éviter les années dans lesquelles vous ne payez pas l’assurance AVS. Toutes ces années vont significativement réduire la pension que vous allez recevoir. Si vous allez dans un pays étranger pendant plusieurs années, je conseille de continuer à payer le minimum si possible.

Même si vous allez vivre à l’étranger après votre retraite, vous allez recevoir votre pension. Mais le pays dans lequel vous allez prendre votre retraite doit avoir un traité de retraite avec la Suisse.

Si vous avez manqué des années de contribution, vous pouvez les compenser dans les 5 années suivantes. Après ces années, vous ne pouvez plus les compenser.

Si vous voulez augmenter votre pension, il vous faudra augmenter votre salaire. Ça n’est pas nécessairement évident bien sûr, mais c’est toujours une bonne idée d’essayer d’augmenter son revenu. C’est le meilleur (et le seul) moyen d’augmenter votre pension si vous n’êtes pas au maximum.

Il y a une autre chose que vous pouvez faire pour augmenter votre pension. Vous pouvez recevoir votre pension plus tard. Si vous retardez la pension du premier pilier par une année, vous allez recevoir une pension augmentée de 5.2% (2 ans: 10.8%, 3 ans: 17.1%, 4 ans: 24% et 5 ans: 31.5%). Cinq ans est le délai maximum. C’est donc un pari sur votre durée de vie. Si vous pensez vivre jusqu’à 100 ans et vous avez les moyens de le faire, vous pouvez retarder le paiement. Mais il faut faire attention à ne pas trop optimiser ce genre de choses.

Comptabilisation

Je ne compte pas mon premier pilier dans ma fortune. Il y a plusieurs pour cela:

  • C’est une assurance globale, ce n’est pas donc de l’argent que pour vous.
  • Comme je vais prendre ma retraite en Suisse, je n’aurai jamais l’occasion de retirer mon premier en capital.
  • Je n’ai pas confiance dans le premier pilier. Je vais prendre ma retraite officielle dans plus de 35 ans. Il est donc fort possible que l’AVS n’existe plus à ce moment-là.

Si vous êtes prêt de la retraite, il pourrait être bien d’utiliser le premier pilier dans vos calculs d’indépendance financière si vous voulez prendre votre retraite avec la règle des 4%. Si cette pension couvre une partie de vos dépenses, vous aurez donc besoin de moins d’argent pour votre retraite. Néanmoins, il faut toujours couvrir la période avant votre retraite officielle, si vous prenez une retraite très anticipée.

Comme indiqué précédemment, je ne suis pas sûr que cette assurance existe toujours quand je serai proche de la retraite. C’est un point de vue assez pessimiste, mais avec une population de plus en plus vieilles, il va être de plus en plus difficile pour cette assurance de fonctionner.

Je préfère donc l’ignorer complètement dans mes calculs actuels. Quand j’approcherai de la retraite, je repenserai ma stratégie.

FAQ

Qu'est-ce que le premier pilier en Suisse?

Le premier pilier est une pension d'état pour la retraite en Suisse. Chaque personne en Suisse qui a cotisé à l'AVS est éligible pour cette pension.

Combien vais-je recevoir du premier pilier?

Cela va dépendre de votre revenu moyen. La pension minimale est de 1175 CHF par mois et au maximum de 2350 CHF par mois. Le minimum est pour un salaire annuel de 14'100 et le maximum pour un salaire de 84'600 CHF.

Comment optimiser mon premier pilier?

On ne peut pas faire beaucoup pour optimiser le premier pilier. Il faut surtout le payer tous les ans pour éviter les pénalités.

Conclusion

Le premier est la première partie du système de retraite en Suisse. Il devrait couvrir les dépenses de bases de toutes les personnes à la retraite en Suisse. Le premier pilier, ou assurance AVS, est payé par tous les employés et employeurs Suisses via une réduction du salaire.  Les personnes non-employés paient également un montant minimum par an.

Le premier pilier est versé sous forme de rente à la retraite. Le montant de la rente est relativement faible, d’un maximum de 2350 CHF par mois. La plupart des gens ne pourront pas vivre en Suisse avec un montant pareil. Mais les autres deux piliers sont là pour compléter les besoins à la retraite.

La seconde partie du système est le second pilier, une pension professionelle. Ce second pilier couvre une partie plus grande de votre salaire.

Et vous? Avez-vous des astuces concernant le premier pilier?

Mr. The Poor Swiss

Monsieur The Poor Swiss est l'auteur du blog thepoorswiss.com. En 2017, il s'est rendu compte qu'il était en train de tomber dans le piège de l'inflation de son mode de vie. Il a décidé de diminuer ses dépenses et d'augmenter ses revenus. Ce blog parle de son histoire et de ses trouvailles. En 2019, il épargne plus de 50% de ses revenus. Son but est de devenir financièrement indépendant. Vous pouvez envoyer un message à Monsieur The Poor Swiss.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *