Indice S&P 500 – Investissez dans 500 entreprises à la fois !

Par Baptiste Wicht | Mis à jour: | Investir

(Information: certains des liens ci-dessous peuvent être des liens d'affiliation)

Vous avez probablement entendu parler de l’indice Standard & Poor’s 500 (S&P 500). Mais savez-vous ce que c’est ? Beaucoup de gens pensent qu’il s’agit d’un fonds. Mais il ne s’agit que d’un indice boursier. Et il existe de nombreux fonds qui suivent la performance de cet indice. Il existe de nombreux faits intéressants sur cet indice. Si vous avez choisi d’investir dans cet indice boursier, vous voudrez peut-être en savoir plus à son sujet.

Par exemple, saviez-vous qu’il ne suit pas les 500 plus grandes entreprises des États-Unis ? Il suit 500 grandes entreprises du marché boursier américain, pas nécessairement les plus grandes. En effet, l’indice n’est pas géré par une seule formule et un ordinateur. Un comité d’humains prend les décisions d’inclure ou de retirer une entreprise de l’indice.

Dans ce billet, nous allons voir ce que contient l’indice S&P 500. Nous allons également voir comment le comité gère l’indice et le met à jour au fil des ans. Enfin, je vais également décrire comment investir dans cet indice.

L’indice S&P 500

L’indice Standard & Poor’s 500 (S&P 500) est un indice qui suit 500 grandes entreprises sur le marché boursier américain. Il s’agit de l’un des indices les plus célèbres, avec le Dow Jones Industrial Average (DJIA) et le NASDAQ. Son nom vient du fait que c’est la société Standard & Poor’s qui le gère.

La société Standard & Poor’s est une société d’indexation qui gère plusieurs indices. Il s’agit d’une entreprise très ancienne, fondée en 1860. L’indice S&P 500, a commencé sa vie sous le nom d’indice composite, en 1923. À l’époque, il ne suivait que quelques actions. En 1926, il a été augmenté pour suivre 90 actions. Ce n’est qu’en 1957 qu’il a été étendu à 500 actions, devenant ainsi l’indice S&P 500.

Pour être un peu plus précis, l’indice est géré par la coentreprise S&P Dow Jones Indices. Elle fait partie de la société plus large S&P Global. C’est la même société qui gère le Dow Jones Industrial Average (DJIA), un autre indice boursier très célèbre.

Sélection des entreprises

Un comité de personnes sélectionne les composants de l’indice. La sélection n’est pas aussi facile que de choisir les 500 plus grandes entreprises du marché boursier américain. Les exigences portent sur huit points pour chaque entreprise de l’indice : capitalisation boursière, liquidité, domicile, flottant, classification sectorielle, viabilité financière et durée de présence sur le marché public.

Voici quelques-unes des conditions les plus essentielles pour figurer dans l’index :

  • L’entreprise doit avoir une capitalisation boursière supérieure à 6 milliards de dollars.
  • Le prix de l’action doit être supérieur à un dollar. Cette règle exclut les penny stocks de l’indice.
  • Les actions doivent avoir un volume de transactions d’au moins 250 000 actions par mois.

L’organisme s’engage à ajuster l’indice plusieurs fois par an afin de refléter l’évolution du marché boursier et des entreprises qui le composent. Par exemple, quatre changements ont eu lieu au cours des deux premiers mois de 2019 :

  • Le 2 janvier, Dominion a acquis SCANA. SCANA a été retirée de l’indice, et First Republic Bank (FRC) a été ajoutée à sa place.
  • Le 18 janvier, PG&E Corporation a déposé son bilan et a été retiré de l’indice. Teleflex a pris sa place dans l’indice.
  • Le 15 février, ECA a acheté Newfield Exploration Co (NFX), qui a été retiré de l’indice. Cet événement a permis à Atmos de rejoindre l’index.
  • Le 27 février, Wabtec Corporation (WAB) a fait l’acquisition d’une grande entreprise et est devenue suffisamment grande pour rejoindre l’indice. Cela a conduit la société Goodyear Tire & Rubber à sortir de l’indice.

Comme vous pouvez le constater, l’indice est loin d’être figé. Il change plusieurs fois par an. Comme il y a toujours 500 entreprises dans l’indice, chaque changement retire une entreprise de l’indice et en ajoute une nouvelle.

Sociétés de l’indice S&P 500

Microsoft est actuellement la plus grande entreprise de l'indice S&P 500.
Microsoft est actuellement la plus grande entreprise de l’indice S&P 500.

Vous pouvez penser que l’indice suit la performance de 500 actions. Mais, il suit 505 actions. Pourquoi ça ? La raison est en fait simple, certaines des 500 sociétés de l’indice ont des actions de types différents. Par exemple, Alphabet (la société mère de Google) propose deux catégories d’actions avec des droits de vote différents. L’indice comprend les deux types d’actions pour Alphabet. Et il fait de même pour d’autres sociétés de l’indice, ce qui donne 505 actions, pour le moment.

Comme la plupart des indices suivis de nos jours, l’indice S&P 500 est pondéré en fonction de la capitalisation boursière. Cela signifie que plus une entreprise est grande, plus la part de l’indice qu’elle représente est importante. La valeur totale de toutes les actions de l’entreprise est prise en compte comme la taille de l’entreprise. Au moment de la rédaction de ce billet, voici les cinq plus grandes entreprises de l’indice :

  1. Microsoft Corporation : 3.53%
  2. Apple Incorporated : 3.29%
  3. Amazon : 3.09%
  4. Facebook Incorporated : 1.75%
  5. Berkshire Hataway : 1.69%

Même avec 500 entreprises, les cinq premières entreprises représentent déjà environ 13 % de l’indice. Et les dix premières entreprises représentent 21 % de l’indice. Ce déséquilibre est dû à la pondération de la capitalisation boursière et aux énormes écarts qu’il y a sur le marché boursier américain.

Versions alternatives

Il existe de nombreuses versions alternatives de l’indice S&P 500.

L’indice S&P Midcap 400, également connu sous le nom d’indice S&P 400, suit la performance des entreprises de moyenne capitalisation (mid-cap) du marché boursier américain. Ses entreprises sont juste un peu plus petites que la plus petite entreprise de l’indice S&P 500.

L’indice S&P Smallcap 600, également connu sous le nom d’indice S&P 600, suit la performance, vous l’aurez deviné, des sociétés à petite capitalisation (small-cap) du marché boursier américain. Ses entreprises sont plus petites que la plus petite entreprise de l’indice S&P 400.

Il est intéressant de noter que ces indices peuvent être combinés. L’indice S&P 400 plus l’indice S&P 600 forment l’indice S&P 1000. Et ensemble, l’indice S&P 1000 et l’indice S&P 500 forment l’indice S&P 1500. Enfin, le S&P 500 et le S&P 400 réunis sont identiques au S&P 900. On dirait qu’ils ont pensé à tout !

Tous ces fonds existent également dans deux variantes alternatives. Les investisseurs les répartissent souvent entre les sous-ensembles d’entreprises Value et Growth. Ces sous-ensembles sont basés sur le style de chaque entreprise et sur le style d’investissement qui lui est associé. Certaines personnes investissent parce que la valeur de l’action est inférieure à la valeur réelle de l’entreprise. Ce style d’investissement est ce que nous appelons l’investissement dans la valeur. Et certaines personnes préfèrent se concentrer sur les entreprises qui se développent à un rythme rapide. Nous les appelons des sociétés de croissance, d’où le nom de la variante de l’indice.

ETFs S&P 500

Comme le S&P 500 n’est qu’un indice, vous ne pouvez pas y investir directement. Vous pourriez suivre l’indice vous-même en achetant toutes les sociétés qui le composent. Cependant, cela serait très inefficace et presque impossible, à moins que votre valeur nette soit assez élevée. Vous devez donc investir dans l’indice par le biais d’un fonds commun de placement ou d’un Exchange Traded Funds (ETFs)). Étant donné que la plupart des fournisseurs d’ETF proposent également un fonds commun de placement équivalent et vice-versa, nous allons examiner uniquement les ETF qui suivent cet indice.

L’indice S&P 500 est l’un des indices les plus populaires qui existent. C’est pourquoi de nombreux fonds suivent cet indice. Vous trouverez de nombreux ETFs pour cela. Voici les trois principaux ETFs qui suivent cet indice :

  • SPDR S&P 500 ETF (SPY) : Ce fonds gère la somme géante de 263 milliards de dollars. L’ETF a un TFE de 0,09 %.
  • iShares Core S&P 500 ETF (IVV) : Cet ETF gère 160 milliards de dollars. Il a un TFE de 0,04%.
  • Vanguard S&P 500 ETF (VOO) : Bien que le plus petit des trois, VOO gère tout de même plus de 100 milliards de dollars. Il a un TFE de 0,04%.

Ces trois ETFs sont très grands, plus que suffisants. Compte tenu de leur TER, je choisirais soit le ETF iShares (IVV), soit le ETF Vanguard (VOO). Ce sont tous deux de très bons fonds, et je ne pense pas que le choix de l’ETF fasse une grande différence à long terme. Je choisirais VOO car j’aime la philosophie de Vanguard. Mais encore une fois, il s’agit d’un choix personnel. Il n’y a rien de mal à l’IVV.

Conclusion

Je pense que cela couvre le S&P 500 ! Il s’agit d’un indice très populaire qui comprend environ 90 % du marché boursier américain. Il ne contient que des grandes ou très grandes entreprises. L’indice S&P 500 est assez ancien. Il a plus de 60 ans dans sa forme actuelle.

Je préférerais que l’indice soit décidé par une formule plutôt que par un comité. Cependant, au fil des ans, cela a plutôt bien fonctionné. Je ne pense pas que cela posera un problème à l’avenir. J’investis actuellement dans cet indice via l’indice Vanguard S&P 500. Si vous souhaitez investir sur le marché boursier américain, c’est un bon choix d’indice.

Que pensez-vous de cet indice ? Fait-il partie de votre portefeuille d’investissement ? Savez-vous autre chose d’intéressant sur le S&P 500 ?

Si vous souhaitez investir dans plus de 500 entreprises, vous pouvez vous renseigner sur l’indice Russell 3000. Si vous souhaitez comparer des indices, j’ai également rédigé un guide sur la comparaison de différents indices boursiers.

Monsieur The Poor Swiss est l'auteur du blog thepoorswiss.com. En 2017, il s'est rendu compte qu'il était en train de tomber dans le piège de l'inflation de son mode de vie. Il a décidé de diminuer ses dépenses et d'augmenter ses revenus. Ce blog parle de son histoire et de ses trouvailles. En 2019, il épargne plus de 50% de ses revenus. Son but est de devenir financièrement indépendant. Vous pouvez envoyer un message à Monsieur The Poor Swiss.

Laisser un commentaire

Your comment may not appear instantly since it has to go through moderation. Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont indiqués avec *