Fonds communs de placement et investissement indiciel

Par Baptiste Wicht | Mis à jour: | Investir

(Information: certains des liens ci-dessous peuvent être des liens d'affiliation)

Dans le billet précédent de la série Guide d’investissement pour les débutants, nous avons abordé les actions et les obligations. Ce sont des instruments d’investissement financier essentiels. Ils ont tous deux leurs avantages et leurs inconvénients. Les obligations sont plus stables, mais leur rendement est généralement inférieur au fil du temps. Les actions sont plus volatiles mais devraient rapporter davantage.

Dans un portefeuille équilibré, vous avez besoin des deux. Mais choisir des actions et des obligations, c’est beaucoup de travail. Et c’est un jeu dangereux et stimulant. Cela demande beaucoup de connaissances et de temps. Heureusement, il existe une meilleure alternative. Vous pouvez investir dans de grands paniers d’actions ou d’obligations.

Les fonds communs de placement le font pour vous. Ils sont comme une collection d’actions ou d’obligations. Au lieu d’investir dans une seule action, vous pouvez investir dans une sélection d’actions.

Dans cet article, nous traiterons en détail des fonds communs de placement ! Nous allons voir ce qui est important lors du choix entre différents fonds communs de placement. Et enfin, nous allons aborder un sujet fondamental : l’investissement passif ou l’investissement indiciel.

Fonds communs de placement

Un fonds commun de placement (ou fonds d’investissement) investit dans une collection d’actions, d’obligations, ou les deux. Ce fonds est géré par certaines personnes (les gestionnaires du fonds). Et vous pouvez acheter une part de la collection. En détenant une part du fonds, vous possédez une part de tout ce que le fonds possède.

Par exemple, prenons le cas d’un fonds qui possède 100 actions différentes. Si vous achetez une action du fonds, vous gagnez maintenant une partie de 100 actions différentes. Et vous n’avez dû acheter qu’une seule action d’un seul fonds ! C’est un excellent moyen de diversifier vos investissements et de ne pas avoir à choisir des actions individuelles.

La performance d’un fonds est la performance de ses instruments financiers. Si l’ensemble des actions se comporte bien, le fonds se portera bien. Mais si la collection d’actions a des résultats médiocres, le fonds aura des résultats médiocres.

Je me concentre sur les fonds d’actions et d’obligations. Mais certains fonds investissent dans le métal, les devises, l’immobilier ou même le bois. Il existe même des fonds de fonds. Je vais me concentrer sur les fonds utilisant des actions et des obligations. Il existe des fonds composés à 100% d’actions et des fonds composés à 100% d’obligations. Et il y a aussi des fonds avec des allocations aux deux.

Comment investir dans les fonds communs de placement ?

Diverses institutions financières proposent des fonds communs de placement.

Votre banque actuelle dispose probablement d’une offre importante de fonds communs de placement. Chaque grande banque en Suisse a son offre de fonds communs de placement. Vous pouvez poser la question à votre banque, qui vous donnera la liste des fonds communs de placement qu’elle propose. Certaines banques offrent également l’accès à des fonds provenant de différentes institutions financières.

Certains fournisseurs de fonds, comme Vanguard et Blackrock, offrent également un accès aux fonds communs de placement. Ce ne sont pas des banques, mais elles gèrent une énorme quantité d’argent dans leurs fonds communs de placement.

Vous pouvez investir directement dans des fonds communs de placement auprès de votre banque ou des institutions financières. Vous devrez probablement ouvrir un compte. Et ensuite, vous pourrez acheter des parts de fonds.

Vous pouvez également utiliser un compte de courtier pour accéder aux fonds communs de placement, mais tous les courtiers ne proposent pas ce service. Et ce n’est pas aussi pratique que de passer simplement par une banque.

En général, les fonds communs de placement sont vendus et achetés une fois par jour. Vous devrez donc généralement attendre un jour avant que votre achat (ou votre vente) ne soit exécuté.

Comment choisir un fonds commun de placement ?

Si vous ne devez pas choisir des actions individuelles, vous devez néanmoins choisir un fonds commun de placement (ou plusieurs, pour former un portefeuille). Plusieurs facteurs importants entrent en ligne de compte dans le choix d’un fonds commun de placement.

Tout d’abord, il existe deux types de fonds. Il existe des fonds gérés activement et des fonds gérés passivement.

Nous nous concentrerons d’abord sur les fonds gérés activement, simplement parce que ce sont les fonds les plus utilisés. Et aussi parce que votre banque est susceptible de ne vous proposer que ce type de fonds. Mais nous allons passer en revue les fonds passifs très rapidement, puis nous nous concentrerons sur eux.

Fonds actifs

Certaines personnes, les gestionnaires, gèrent des fonds actifs.

Les gestionnaires décident des actions à sélectionner. Ils décident également quand acheter et quand vendre. Cela s’appelle le market timing. Les gestionnaires ont également d’autres dépenses, comme la publicité pour les fonds. Ils veulent avoir le plus d’investisseurs possible. Et les managers doivent être payés. Tout cela se traduit par des coûts. Et devinez qui paie le coût de ces personnes ? Les investisseurs du fonds, bien sûr.

Le coût d’un fonds commun de placement est le ratio des frais totaux (RFT ). Le TFE est le pourcentage total de votre investissement qui sert à payer les dépenses chaque année. Si le TFE est de 2%, chaque année, 2% de la valeur du fonds est perdue en frais. Si le fonds affiche une performance de 10% sur une année, vous ne verrez que 8% de la performance. Le TFE des fonds actifs se situe entre 1% et 3% environ. Certains fonds scandaleux prélèvent jusqu’à 5 % de frais. Mais nous ne devons pas parler de ces fonds.

Les gestionnaires de fonds justifient ces coûts en disant qu’ils sont suffisamment intelligents pour battre le marché. Pour qu’un fonds actif soit intéressant, il doit battre le marché d’au moins sa valeur TER. Et ils doivent battre le marché de façon constante.

Devinez quoi ? Les fonds actifs ne surperforment pas le marché de manière constante. Chaque année, seul un fonds sur six bat le marché. Alors pourquoi ne pas investir dans ces fonds ? Tout simplement parce qu’ils sont très rarement capables de le battre de manière constante pendant de nombreuses années. Le Market Timing ne fonctionne pas!

Personne ne peut prédire l’avenir. Ne me croyez pas sur parole, tout le monde le dit. Vous pouvez consulter ma critique du livre The Little Book of Common Sense Investing de John C. Bogle. Il regorge de faits montrant que les fonds actifs ne parviennent pas à battre le marché.

Les fonds actifs sont donc trop chers ! Et ils ne battent pas le marché de toute façon ! Qu’est-ce que je peux faire ?

Vous devez éviter les fonds actifs. C’est juste un moyen de donner votre argent pour payer les gestionnaires de fonds. Vous devez investir dans des fonds moins chers. J’ai dit qu’il y avait deux types de fonds. Il est maintenant temps de se plonger dans les fonds à gestion passive ou fonds passifs.

Fonds passifs – Fonds indiciels

Les fonds actifs posent deux problèmes. Premièrement, ils ont un coût élevé en raison de toutes les transactions effectuées par les gestionnaires. Et aussi à cause des salaires des dirigeants. Deuxièmement, ils essaient de battre le marché, et ils échouent.

Et si, au lieu de sélectionner des actions, un fonds investissait dans chaque entreprise du marché ? Cela s’appelle l’indexation. Un fonds passif suivra un indice. L’exemple le plus célèbre est celui du S&P 500. Cet indice suivra les 500 plus grandes entreprises du marché boursier américain. Comme ils font de l’investissement indiciel, les fonds passifs sont souvent appelés fonds indiciels.

Si vous achetez une part d’un fonds qui suit l’indice S&P 500, vous achetez une part de 500 sociétés en même temps. Pas de market timing ici. Le fonds reproduira la performance de ces 500 entreprises. Si le marché se porte bien, votre investissement se portera bien. Si votre marché ne se porte pas bien, il en sera de même pour votre investissement.

Et le deuxième avantage est qu’il est beaucoup moins cher. Il y a toujours des gestionnaires dans les fonds. Et il y a encore des frais d’achat et de vente. Mais la plupart sont automatisés. L’investissement passif permet de réduire les coûts ! En moyenne, les fonds passifs ont un TFE d’environ 0,05% à 0,3%. Ces frais sont environ dix fois inférieurs à ceux des fonds actifs (en moyenne).

Lorsque vous investissez à long terme, vous devez faire attention aux frais. Les frais d’investissement sont beaucoup plus coûteux que vous ne le pensez.

Indices

Maintenant, il reste la question du choix des indices. Je ne peux pas décider pour vous. Mais je peux vous donner quelques informations sur les index.

Comme il y a beaucoup de fonds actifs, il y a aussi beaucoup d’indices. Certaines sont assez petites, tandis que d’autres sont très grandes. Il existe des indices basés sur les pays, et d’autres basés sur la taille des entreprises. L’investissement indiciel étant très populaire, il existe désormais de nombreux indices disponibles sur le marché boursier.

Voici quelques exemples d’index populaires :

  • Le Dow Jones Industrial Average (DJIA), ou le Dow, est l’un des plus anciens indices. Et probablement le plus célèbre. Il contient 30 grandes entreprises américaines.
  • L’indice SP&500 est l’indice des 500 plus grandes entreprises du marché boursier américain.
  • L’indice Russel 3000 est l’indice des 3000 plus grandes entreprises de la bourse américaine. Ces entreprises représentent environ 98 % du marché américain.

Par grandes entreprises, je veux dire par capitalisation boursière. La capitalisation boursière d’une entreprise est la valeur de toutes les actions de l’entreprise. Actuellement, Apple est la société ayant la plus grande capitalisation au monde.

Enfin, il existe également des indices qui couvrent le monde entier. Par exemple, l’indice FTSE Global All Cap, qui comprend toutes les actions du monde. Belle diversification, non ?

Vous pouvez également trouver les mêmes types d’indices pour les obligations. Par exemple, il existe des fonds contenant des obligations de l’ensemble du marché américain ou des obligations du monde entier. Vous pouvez également trouver des indices pour un secteur spécifique de l’industrie (technologie ou banque, par exemple). Et vous pouvez trouver des indices sur les actions qui versent des dividendes importants.

Nous avons déjà parlé de la capitalisation du marché. Elle est essentielle car la plupart des indices sont pondérés en fonction de la capitalisation boursière. Cela signifie qu’à l’intérieur de l’indice, chaque société représente une partie du fonds en fonction de sa capitalisation boursière. En d’autres termes, les grandes entreprises représentent une part plus importante du fonds.

Prenons le S&P 500, par exemple. Les dix plus grandes entreprises de l’indice représentent environ 23 % de l’ensemble de l’indice ! Il est très important de le comprendre si vous êtes intéressé par les indices. La plupart des indices sont comme ça.

Il existe également quelques fonds indiciels à pondération égale. Dans ce système, toutes les entreprises de l’indice ont une part égale de l’ensemble de l’indice. Mais c’est beaucoup plus rare.

Lorsque vous choisissez un fonds commun de placement passif, vous choisissez l’indice que vous voulez suivre. Cependant, il existe plusieurs fonds indiciels pour chaque indice. Comme ils investissent tous dans les mêmes actions, la meilleure option est généralement la moins chère. Vous devez également tenir compte de la taille du fonds. Il est généralement préférable d’investir dans un grand fonds. J’ai un guide complet sur le choix des fonds indiciels.

Conclusion

Vous devez maintenant comprendre que les fonds communs de placement constituent une excellente option d’investissement. Ils constituent un excellent outil de diversification. C’est beaucoup plus facile que de choisir les actions soi-même.

Les fonds indiciels (fonds passifs) sont généralement très bon marché et contiennent un grand nombre d’actions (ou d’obligations). Ils constituent le meilleur instrument pour investir sur le marché boursier. Vous devrez toujours choisir les indices dans lesquels vous souhaitez investir.

Personnellement, la majeure partie de mon portefeuille suit l’indice FTSE Global All Cap. Cela signifie que j’investis dans l’ensemble du marché boursier mondial. Vous pouvez jeter un coup d’œil à mon portefeuille. Et ce n’est pas plus difficile pour moi. Je dois acheter des parts du fonds chaque mois pour investir sur le marché mondial.

Maintenant, que faire si votre banque ne vous offre pas vos bons fonds ? Vous constaterez rapidement que la plupart des banques ne proposent pas de fonds indiciels passifs à bas prix. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils veulent gagner plus d’argent sur votre dos ! Quelle est donc la solution ? Fonds négociés en bourse Les fonds négociés en bourse (FNB) sont la solution. C’est la prochaine étape de notre série de guides d’investissement pour les débutants.

Vous avez des questions sur ces fonds communs de placement ? Savez-vous pourquoi vous devriez utiliser des fonds passifs plutôt que des fonds actifs ?

Monsieur The Poor Swiss est l'auteur du blog thepoorswiss.com. En 2017, il s'est rendu compte qu'il était en train de tomber dans le piège de l'inflation de son mode de vie. Il a décidé de diminuer ses dépenses et d'augmenter ses revenus. Ce blog parle de son histoire et de ses trouvailles. En 2019, il épargne plus de 50% de ses revenus. Son but est de devenir financièrement indépendant. Vous pouvez envoyer un message à Monsieur The Poor Swiss.

Laisser un commentaire

Your comment may not appear instantly since it has to go through moderation. Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont indiqués avec *