Arbitrage d’Exchange Traded Funds (ETFs) – Comment cela fonctionne-t-il ?

Par Baptiste Wicht | Mis à jour: | Investir

(Information: certains des liens ci-dessous peuvent être des liens d'affiliation)

Nous avons déjà abordé en détail les Exchange Traded Funds (ETFs). Mais nous n’avons pas encore parlé de la manière dont ils sont tarifés pour suivre le prix de leurs actifs.

Une différence importante entre les ETFs et les fonds communs de placement est que les ETFs sont négociés sur le marché boursier. Ainsi, les gens peuvent acheter des actions à tout moment de la journée pendant les heures de marché. Cela signifie également que la demande et l’offre peuvent influencer le prix des ETF. Mais en pratique, l’arbitrage est utilisé pour s’assurer que le prix des ETF est synchronisé avec les actifs sous-jacents.

ETF Arbitrage

Lorsque nous avons parlé des Exchange Traded Funds, j’ai mentionné que les ETFs utilisaient l’arbitrage pour suivre le cours de l’indice. Ainsi, si le prix des actions de l’indice augmente, le prix de l’ETF devrait suivre. Et si le prix des actions baisse, le prix de l’ETF devrait suivre également. Mais si le prix de l’ETF augmente à cause des transactions boursières, quelque chose devrait corriger le prix rapidement. C’est là que l’arbitrage joue un rôle important.

Dans cet article, nous verrons comment sont créés les Exchange Traded Funds. Et nous verrons en détail comment fonctionne l’arbitrage et comment il fait en sorte que le prix de l’ETF reste synchronisé avec le prix de l’indice. C’est un sujet un peu compliqué. Mais je pense qu’il est bon de savoir exactement comment fonctionne un instrument financier avant d’y investir.

Création et rédemption

Lorsqu’un gestionnaire souhaite créer un ETF, il doit trouver un ou plusieurs participants autorisés (PA). Un PA peut être une institution financière ou un grand investisseur institutionnel. Ces PA peuvent créer ou racheter des parts des ETFs. C’est pourquoi le mécanisme d’arbitrage est également appelé mécanisme de création et de rachat.

Au début de l’ETF, les PA achètent des actions (ou les empruntent) et les placent dans un trust. Ensuite, les APs utilisent cette confiance pour former des unités de création. Une unité de création est un ensemble d’actions. En général, une unité de création contient entre 10’000 actions et 600’000 actions. Le PA envoie ensuite ces unités de création à la société ETF.

C’est le travail du PA d’acheter des actions de la même manière que l’indice. Par exemple, si une action représente 1% de l’indice et que le PA crée pour 2 millions d’actions, il doit acheter 20’000 actions de cette action.

Une fois que la société ETF a reçu une unité de création, elle donne des parts de l’ETF au PA. Cette transaction se fait sous la forme d’un échange individuel. Ils reçoivent exactement ce que valent les actions. Ensuite, le PA peut négocier les actions des ETF sur le marché boursier.

Si un PA pense qu’il y a une demande de parts supplémentaires, il peut répéter le processus une fois de plus. Il crée une unité de création supplémentaire pour recevoir plus de parts de l’ETF. Au contraire, si le PA veut réduire le nombre de parts, il peut renvoyer une unité de création à la société ETF. La société ETF renverra ensuite les actions au PA.

Le problème des ETF

En pratique, vous souhaitez que le prix du fonds soit uniquement lié au prix des actifs sous-jacents. Il devrait en être de même pour un ETF ou un fonds commun de placement.

En général, la valeur d’une action ETF doit toujours être synchronisée avec la valeur des actions sous-jacentes de l’indice. Si les actions sous-jacentes augmentent, la valeur de l’ETF devrait augmenter. Si les actions sous-jacentes baissent, la valeur de l’ETF devrait baisser. Il est raisonnablement facile d’y parvenir avec un fonds commun de placement.

Mais un ETF est échangé sur le marché boursier. Cela signifie que s’il y a un afflux soudain d’acheteurs pour les ETF, cela fera monter le prix. Ainsi, le prix peut monter et descendre en fonction de la demande de l’ETF sur le marché boursier. Et ces variations peuvent se produire quel que soit le prix des actions sous-jacentes. Cette différence n’est, bien sûr, pas quelque chose que les investisseurs en ETF souhaitent. C’est là que l’arbitrage entre en jeu.

ETF Arbitrage

Si la demande d’achat de parts de l’ETF est importante, le prix de l’ETF peut être supérieur à celui de l’indice. Par exemple, si l’indice est à 25, le prix de l’action de l’ETF peut aller jusqu’à 25,20. Dans ce cas, les APs entrent en jeu. Ils vendent les parts de l’ETF à ce nouveau prix sur le marché libre. Dans le même temps, ils achètent les actions sous-jacentes à 25.

Ils peuvent racheter certaines parts de l’ETF en échange des actions sous-jacentes au prix de l’indice. Cela fera baisser le prix de l’ETF et fera monter le prix des actions sous-jacentes. Le prix devrait être de nouveau synchronisé avec l’indice.

L’inverse peut se produire en cas de vente importante de parts d’ETF. Le prix de l’ETF sera inférieur au prix de l’indice. Par exemple, le prix de l’ETF pourrait être de 24,80, alors que l’indice se situe à 25. À ce moment-là, le PA achète des actions de l’ETF sur le marché libre. Ils vendent également à découvert les actions sous-jacentes. Ils échangent de nouvelles actions contre les actions sous-jacentes. Cette opération fera monter le prix de l’ETF et fera baisser le prix des actions.

Cet arbitrage peut se produire plusieurs fois par jour. Les humains n’effectuent généralement pas cet arbitrage. Le marché boursier évolue trop vite pour cela. C’est ce que fait généralement un système de trading automatisé. En général, ce système d’arbitrage garantit que l’ETF se négocie toujours à la juste valeur de l’indice. Et comme les PA reçoivent une prime pour cela, il n’est pas difficile de trouver des PA pour faire ce travail d’arbitrage.

L’impact de l’arbitrage

Comme nous l’avons vu, l’impact majeur est que l’arbitrage ramène le prix des ETF en ligne lorsqu’il diverge.

Mais cela peut aussi nuire à la volatilité. Chaque jour, il y aura de nombreuses petites transactions effectuées par les PA pour mettre à jour le prix des PA. Et ces transactions auront un impact sur le prix de certaines des actions.

Cet impact ne doit pas nous inquiéter. Il n’existe pas de processus parfait. Mais cela peut avoir des effets.

Maintenant, il pourrait y avoir un autre problème avec l’arbitrage des ETF. En cas de krach boursier très rapide, l’ETF peut être mal évalué avec une marge importante. Si le trading automatisé pour l’arbitrage ne peut pas suivre le crash assez rapidement, la mauvaise évaluation peut devenir considérable. Ce processus n’est donc pas parfait car il faut un certain temps pour ajuster les prix. Jusqu’à présent, il n’y a pas eu d’erreur de tarification significative, mais cela pourrait se produire à l’avenir.

Conclusion

Vous devez maintenant comprendre comment fonctionne le prix d’un ETF.

L’arbitrage des ETF est un système complexe qui permet de s’assurer que le prix d’un ETF reste en phase avec le prix des actifs sous-jacents. Certains participants achètent et vendent les actions des actifs sous-jacents pour s’assurer que le prix est correct.

La plupart du temps, vous n’avez pas à vous soucier de ce mécanisme d’arbitrage. Cela se passe toujours sous le capot du système. Mais c’est la raison pour laquelle les ETF s’alignent sur le prix de l’indice. C’est aussi une raison pour laquelle les ETF sont souvent moins chers que les fonds communs de placement. De cette façon, le gestionnaire du fonds paie moins de taxes et de frais.

Que pensez-vous de ce système d’arbitrage ? Vous le comprenez mieux maintenant ?

Monsieur The Poor Swiss est l'auteur du blog thepoorswiss.com. En 2017, il s'est rendu compte qu'il était en train de tomber dans le piège de l'inflation de son mode de vie. Il a décidé de diminuer ses dépenses et d'augmenter ses revenus. Ce blog parle de son histoire et de ses trouvailles. En 2019, il épargne plus de 50% de ses revenus. Son but est de devenir financièrement indépendant. Vous pouvez envoyer un message à Monsieur The Poor Swiss.

Laisser un commentaire

Your comment may not appear instantly since it has to go through moderation. Your email address will not be published. Les champs obligatoires sont indiqués avec *