Comment vendre en ligne en Suisse en 2020?

Categories Frugalité, SuisseMis à jour le

(Information: Certains des liens ci-dessous peuvent être des liens d'affiliation)

Note: Cet article est disponible en Français, mais ça n'est pas encore le cas de toutes les autres pages. Merci de votre patience!

Comment vendre en ligne en Suisse en 2020?

This article is also available in: English (Anglais)

Quand vous avez beaucoup de choses à la maison, il y a probablement beaucoup de ces choses qui ne vous sont pas nécessaires. Une excellente façon de se séparer ces choses est de les vendre.

Vous allez gagner de l’espace dans votre maison et gagner un peu d’argent! Il y a beaucoup de façons de vendre des choses. Mais, au jour d’aujourd’hui, vendre en ligne est souvent la meilleure façon de vendre.

Par exemple, récemment, j’ai fait de l’ordre dans mon armoire informatique. Et j’ai réalisé que j’avais beaucoup trop de choses à la maison. J’ai aussi réalisé que j’avais trop de serveurs. J’ai donc décidé de vendre une bonne partie de ces choses.

Tout ce que je vends, je le fais sur des sites de vente en ligne. Je ne suis pas un minimaliste. Mais, je préfère avoir un peu d’argent plutôt que de garder quelque chose à la maison que je n’utilise pas. J’essaie toujours de diminuer le nombre de choses que j’ai dans mon appartement. Et avoir de la place en plus à la maison, en plus de gagner un peu d’argent, c’est un bon bonus!

Dans cet article, je vais parler de ce que je vends en ligne en Suisse et de comment vendre en ligne en Suisse.

Comment vendre en ligne en Suisse?

Exemple de vente en ligne avec Ricardo
Exemple de vente en ligne avec Ricardo

Commençons avec la partie principale de l’article: comment vendre?

Ma façon préférée de vendre est de vendre en ligne. Il y a d’autres façons de vendre des objets, mais pour moi, la vente en ligne est vraiment la plus pratique. Beaucoup de gens aiment vendre dans un vide-grenier ou alors vendre directement dans magasin de seconde main. Mais ils ne sont pas aussi populaires en Suisse que dans d’autres pays. Vendre en ligne marche très bien et est très pratique.

Il y a plusieurs options pour vendre des choses en ligne en Suisse. Néanmoins, j’ai trouvé que seules trois options marchent vraiment:

  1. Ricardo
  2. Anibis
  3. Facebook Marketplace

J’ai surtout utilisé les deux premières options. Mais Facebook Marketplace marche de mieux en mieux en Suisse. Beaucoup de gens ont du succès en l’utilisant.

Vendre en ligne avec Ricardo

Mon site de vente en ligne préféré est Ricardo. C’est un site populaire d’enchères en ligne. Vous avez deux choix pour vendre en ligne sur Ricardo. Soit vous utilisez le système d’enchère et les gens peuvent faire monter l’enchère ou alors vous mettez un prix final et les acheteurs n’ont pas le choix. Vous pouvez aussi utiliser le système d’enchère avec un prix d’achat immédiat en plus.

La meilleure chose avec Ricardo est que la plateforme est vraiment bien pour vendre des choses. Ricardo a récemment ajouté des fonctionnalités pour que les gens puissent payer directement par carte de crédit. Vous allez recevoir l’argent sur votre compte à la fin du mois. L’avantage c’est que cela rend plus facile l’achat et donc la vente aussi.

Avec cela, vous n’avez pas besoin de partager votre compte bancaire avec les acheteurs, ce qui est très bien. Et vous allez directement recevoir l’adresse de l’acheteur ou envoyer les biens vendus. Il n’y a même pas besoin de communiquer directement avec les acheteurs. C’est extrêmement pratique de vendre sur Ricardo.

Malheureusement, c’est une offre commerciale. Vous allez donc devoir payer des frais quand vous vendez quelque chose. Le prix de base est 9% de la valeur de l’objet vendu. Si vous ne vendez pas l’objet, vous n’aurez rien à payer. Mais il est vrai que 9% est un grand prix à payer.

Il y a aussi beaucoup d’options pour promouvoir ce que vous vendez. Il y a plusieurs options de 2 CHF à 40 CHF pour faire que vos annonces soient vues par plus de mondes. Personnellement, je n’utilise aucune de ces options. C’est juste trop cher. Et j’ai toujours réussi à vendre mes objets sans promotion. Mais si vous n’arrivez pas à vendre quelque chose de cher la première fois, vous pouvez toujours réessayer avec des promotions.

Si vous ne voulez vraiment pas payer de frais, vous devriez éviter Ricardo. Néanmoins, j’ai toujours trouvé que c’était le meilleur site en ligne pour vendre mes objets avec succès.

Voici quelques astuces pour des ventes en ligne sur Ricardo:

  • Proposer plusieurs options pour le paiement.
  • Proposer l’envoi par la poste.
  • Proposer également que l’acheteur puisse venir chercher l’objet chez nous.
  • Traduire l’annonce en français et en allemand.

Si vous suivez ces astuces, vous ne devriez pas avoir de problèmes avec la vente sur Ricardo.

Vendre en ligne avec Anibis

Le second site en ligne que j’utilise est Anibis. C’est un site d’annonces très simple. Vous mettez juste en ligne une annonce et l’acheteur vous contacte directement. Vous pouvez utiliser un prix  ou alors attendre pour des offres. Dans la plupart des cas, les acheteurs vont venir chercher l’objet chez vous.

Personnellement, j’ai toujours eu beaucoup plus de succès avec Ricardo plutôt qu’avec Anibis. C’est pour ça que je préfère payer les frais de Ricardo. Une raison pour cela est que le marché suisse est très fragmenté.

Ricardo domine complètement le marché des enchères en ligne. Mais plusieurs sites se partagent le marché des annonces simples. Il est donc plus difficile de trouver des acheteurs.

Une autre raison pour laquelle je préfère Ricardo est que Ricardo est vraiment pour faire des choses. Anibis est beaucoup plus large dans ses annonces. Par exemple, il n’est pas possible de directement acheter quelque chose sur Anibis, il faut contacter le vendeur directement plutôt qu’en passant par la plateforme.

Néanmoins, vous pouvez vendre sans frais sur Anibis. Cela veut dire que c’est beaucoup moins cher que Ricardo. Et peut-être que vous aurez plus de succès que moi!

Il y a aussi des offres de promotion sur Anibis. Vous pouvez payer pour rendre votre annonce plus visible.

Vendre en ligne avec Facebook Marketplace

Une autre option qui marche parfois bien c’est Facebook Marketplace.

C’est très similaire à Anibis. Cela marche comme Anibis, vous pouvez publier des annonces diverses. Par contre, vous aurez besoin de créer un compte Facebook pour l’utiliser. Si vous en avez déjà un, vous pouvez directement utiliser Facebook Marketplace.

C’est aussi entièrement gratuit. Comme beaucoup de gens utilisent Facebook, il y a beaucoup de gens qui vont pouvoir acheter vos objets.

C’est une bonne plateforme pour vendre des choses et laisser les gens venir les chercher chez vous. Ça n’est pas très bien si vous voulez envoyer par la poste.

Une chose qui marche très bien sur Facebook Marketplace est de vendre des meubles, comme des grandes armoires ou des canapés. C’est probablement le meilleur site pour vendre des meubles.

Par contre, il y a des choses que vous n’avez pas le droit de vendre sur Facebook Marketplace. Par exemple, vous ne pouvez pas vendre d’animaux, d’armes ou de produits pour adulte.

Qu’est-ce que je vends en ligne?

Certains des objets que j'ai vendu en ligne
Certains des objets que j’ai vendus en ligne

Ces dernières années, j’ai vendu beaucoup de choses en ligne. Certaines choses sont faciles à vendre, mais d’autres sont très difficiles à vendre.

Ce que j’ai le plus vendu c’est des appareils électroniques. J’ai vendu beaucoup de composants d’ordinateurs: des disques durs, des processeurs et des cartes graphiques, par exemple. Mais j’ai aussi réussi à vendre d’autres choses comme un frigo, une machine à café ou une Nintendo Wii.

À la fin, j’ai presque toujours réussi à vendre tous les objets dont je voulais me séparer. Pour certaines choses, j’ai reçu plus d’argent que je pensais et pour d’autres, j’ai reçu moins que je pensais.

En général, je suis content avec les affaires que j’ai faites. J’ai dû vendre une bonne centaine de choses dans les derniers dix ans. Je ne suis pas un vendeur professionnel, mais c’est tout de même plus que la moyenne Suisse.

Qu’est-ce que je ne vends pas?

Il y a aussi des choses que je ne vends pas. Des fois, elles sont juste trop difficiles à vendre pour un trop petit prix et des fois, ça ne vaut simplement pas la peine de les vendre.

La première chose que je ne vends pas, ce sont les livres. C’est toujours difficile de m’en défaire. Donc quand je ne veux plus d’un livre, je le donne. Soit je le donne à un magasin comme Emmaüs ou alors j’utilise un service de troc de livres.

Il y a des moyens de vendre des livres, bien sûr. Mais c’est difficile et vous allez recevoir peu d’argent à moins d’avoir des collections entières. La plupart des livres se vendront très peu cher, quelques francs au plus. Bien sûr, si vous avez des livres anciens de valeur, c’est autre chose. Mais je n’ai jamais eu de tels livres.

Je ne vends aussi jamais de vêtements. J’ai eu plusieurs fois des vêtements dont je n’ai plus besoin, en bon état. C’est difficile de vendre des habits soi-même et encore une fois le profit est très faible. Je préfère donc les donner à la Croix Rouge. Quelqu’un d’autre peut en avoir plus besoin que moi.

Finalement, je ne vends pas de DVD ou de Bluray. Avant, on pouvait en obtenir un bon prix dans les magasins de seconde main, mais c’est fini. Maintenant, ils vous donnent 10 centimes pour chacun d’eux. C’est juste ridicule. A prix-là, je préfère les donner. Je préfère même les jeter plutôt que de donner du profit à ces gens-là. Mais si vous trouver un bon endroit, il est peut-être encore possible de les vendre.

Après, juste parce que je ne vends pas ces objets ne veux pas dire que vous ne pouvez pas le faire!

Ma stratégie de vente en ligne

Finalement, on peut parler de ma stratégie pour la vente en ligne.

Ma stratégie est très simple. Si je pense que je peux en tirer au moins 10 CHF, je commence avec Ricardo. Je mets directement l’objet en ligne.

Au fil des années, j’ai trouvé qu’il y a plusieurs choses importantes pour vendre sur Ricardo:

  1. Je vends toujours avec le paquet d’origine.
  2. J’écris toujours en deux langues, en français et en allemand. Même en utilisant Google Translate, vous allez augmenter vos chances de vente.
  3. J’offre toujours l’option d’envoi par mail.
  4. J’utilise plusieurs images de qualité.
  5. J’explique toujours l’état de l’objet.
  6. Je suis toujours honnête.
  7. Je donne autant d’information que possible.

Le plus difficile est de choisir le prix. Généralement, je recherche des objets similaires à vendre pour voir leur prix. Généralement, j’essaie d’utiliser un prix plus bas et d’utiliser le système des enchères. Et j’utilise un prix plus élevé que la moyenne pour le prix d’achat immédiat.

Le risque avec le prix d’achat immédiat est que si vous le mettez trop bas, votre objet sera vendu très vite et vous auriez pu en avoir plus après un moment. Il faut donc faire attention.

Vous n’avez pas à utiliser le système des enchères. Vous pouvez simplement utiliser un prix fixe et voir si l’objet se vend. J’aime bien le système des enchères. J’ai eu plusieurs cas ou j’ai réussi à vendre quelque chose plus cher que je pensais. Mais bien sûr, il y a eu des cas ou j’ai vendu moins cher que je ne le pensais.

Il y a quelque chose de fondamental à ne pas oublier. Quand vous utilisez un prix de démarrage bas, il faut être prêt à vendre à ce prix-là. J’ai eu quelques objets qui se sont vendus à 1 CHF. J’aurais probablement dû utiliser un prix de base plus haut. Mais je l’ai quand même vendu à 1 CHF.

J’utilise toujours la durée maximale pour chaque vente. Si je ne vends pas après 10 jours, j’essaie encore une seconde fois, des fois avec un prix plus bas.

Si je n’arrive pas à vendre après 20 ou 30 jours, j’essaie des fois de le vendre sur Anibis. Et finalement, après un mois sur Anibis, j’abandonne et soit je le garde pour plus tard, soit je le donne ou alors je le jette.

Conclusion

Il y a deux bons sites pour la vente en ligne en Suisse. Vous pouvez utiliser Ricardo, un site en ligne d’enchères. Ou alors, vous pouvez utiliser Anibis, un simple site d’annonces. Ricardo n’est pas gratuit, mais il est plus facile de vendre sur Ricardo que sur Anibis, qui est gratuit. Et j’ai toujours eu plus de succès sur Ricardo que sur Anibis.

Donc, j’utilise presque toujours Ricardo, même si je dois payer des frais. Je préfère vendre plus rapidement avec des frais plutôt que d’attendre pendant longtemps. Mais à la fin, les deux stratégies fonctionnent et c’est à vous de choisir celle qui vous convient le mieux.

J’ai vendu beaucoup de choses en ligne ces dernières années. Je préfère avoir un peu d’argent de poche plutôt que de laisser toutes ces choses inutilisées s’accumuler dans mon petit appartement.

Maintenant que vous savez comment vendre en ligne, vous pouvez apprendre à acheter en ligne en Suisse.

Et vous? Qu’est-ce que vous vendez en ligne? Et comment le faites-vous?

Mr. The Poor Swiss

Monsieur The Poor Swiss est l'auteur du blog thepoorswiss.com. En 2017, il s'est rendu compte qu'il était en train de tomber dans le piège de l'inflation de son mode de vie. Il a décidé de diminuer ses dépenses et d'augmenter ses revenus. Ce blog parle de son histoire et de ses trouvailles. En 2019, il épargne plus de 50% de ses revenus. Son but est de devenir financièrement indépendant. Vous pouvez envoyer un message à Monsieur The Poor Swiss.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *